Le bouchon est lancé pour la 15e édition de l’Europétanque

L’annonce du lancement de la 15è édition de l’Europétanque a été faite au club du DUC de Cimiez, par son président Robert Nardelli, le président départemental Éric Ciotti et l’adjoint aux sports de la ville Gilles Veyssière.

La compétition se tiendra du 23 au 25 juillet sur la Promenade des Anglais et l’Esplanade de Lattre de Tassigny.

C’est un rendez-vous majeur pour la pétanque en France. Avec « La Marseillaise », compétition phare de la scène française, elle représente l’un des plus prestigieux tournoi international où s’affrontent les meilleurs mondiaux.

D’après Éric Ciotti, partenaire principal de l’événement, « 3000 joueurs issus de 18 nations différentes y participent. »

Il ajoute que par rapport à l’année dernière où 25000 spectateur s’étaient amassés pour contempler le spectacle, c’est, cette année, 50 000 personnes qui sont attendues durant les 3 jours de compétition ! « Ajoutons à cela le million de téléspectateurs présents lors des 8 à 10h de direct, c’est une réussite formidable. »

Beaucoup de travail attend donc la centaine de bénévoles présents sur l’événement : « Pour le travail de cette année on double la prime ! Donc 0 », s’amuse Robert Nardelli, président du tournoi. Le département porte cette manifestation depuis maintenant trois ans, « en remplacement d’un partenaire principal frauduleux, qui ne voulait pas de bien à l’Europétanque, - précise Éric Ciotti. Sur les 250 000 euros composant le budget total de la compétition, le département en finance 150 000. »

C’est un enjeu stratégique. Grâce à cet événement, il peut développer des programmes créés à la base pour d’autres situations. Le programme « Séniors en action » proposent aux gens de plus de 55 ans plusieurs sortes d’activités comme du théâtre, des concerts, ou de la belote. Cette 15è édition de l’Europétanque leur offre un tournoi, nouveauté de cette année.

En marge de cette conférence, un tournoi de tir qualificatif de précision a été organisé, pour permettre à des joueurs amateurs ou professionnels venus de tout le département, d’affronter, par la suite, le gratin international. La finale du jour accueille 32 joueurs parmi les 400 participants à la base.

C’est l’occasion qu’a choisi Éric Ciotti pour rappeler l’attachement du département à ce sport, qui représente « une identité, une culture, un art de vivre », pour, plus généralement, toutes les régions concernées dans le sud de la France. Les Alpes-Maritimes comptent 8826 licenciés répartis dans 123 clubs. Et le département oeuvre à cela en déboursant 200 000 euros, cette année, pour développer ce sport.

Thibault Bourru

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message