Le Stade Niçois bat difficilement la Seyne-sur-Mer (22-10) et reste 2e

Ce dimanche, les joueurs du Stade Niçois ont battu les varois de la Seyne-sur-Mer (22-10) au terme d’un match sans grandes envolées. L’essentiel reste la victoire, les azuréens sont désormais 2e, derrière Dijon.

3 petits essais à un et puis c’est tout. On dit souvent dans le domaine du sport « l’essentiel c’est la victoire ». Et bien cette phrase est parfaite pour décrire la rencontre d’hier au Stade des Arboras. « Seulement » trois essais inscrits par les niçois : l’ailier Bonnet-Gonnet, le talonneur Morel et le demi d’ouverture Romain aplatissent chacun leur tour dans l’en-but adverse. Le temps de 7 minutes, les coéquipiers du capitaine Jeremy Malavard ont même glané le bonus offensif avant de voir l’ancien niçois, Sonetti, demi de mêlée du club varois, privé son ancien club du point de bonus.

Une première mi-temps sans saveur

Habitué à assisté à un spectacle, habitué à voir du jeu, les supporters du Stade des Arboras ont passé une après-midi compliquée. Et pourtant, toutes les conditions étaient réunies pour voir du beau rugby : grand soleil, température agréable et un derby de la côte d’azur. Les deux équipes mettent du temps à rentrer dans leur match. Elles ne rentreront jamais réellement à 100% dedans. De nombreux en-avant et fautes hachent le jeu. Il faut attendre la 21e minute de jeu pour voir les premiers points inscrits avec un essai de l’ailier Bonnet-Gonnet qui conclut une action de plusieurs temps de jeu (5-0). Juste avant la pause et suite à une touche à 5m de l’en-but des visiteurs, le talonneur niçois Morel franchit la ligne et donne de l’air à son équipe (12-3).

Nice assure l’essentiel

La deuxième période reste bien terne. Le jeu est encore haché par de nombreuses fautes de mains des deux équipes. L’arrière Romain pense donner le point de bonus offensif à son équipe (19-3) avant de voir les seynois revenir à 20 minutes de la fin (22-10). Les hommes de David Bolghashvili tenteront de reprendre le point de bonus. En vain. Nice s’impose 22 à 10 et reste deuxième du classement à un point derrière Dijon.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message