Les Gazelles roulent vers le désert marocain

Samedi après-midi, le maire de Nice, Christian Estrosi, a donné le départ officiel de la 28e édition du Rallye Aïcha des Gazelles sur la Promenade des Anglais. Les participantes se dirigent désormais vers Erfoud (Maroc), où aura lieu, mercredi prochain, le prologue de la course.

À vos marques… Prêtes ? Partez ! Au volant de leur 4x4, de leur quad ou encore de leur crossover, les 165 équipages, soit 330 pilotes âgées de 20 à 67 ans, quittent, sous les klaxons, la capitale azuréenne et se lancent à la conquête du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc.

Parmi les engagées, les petites filles de la princesse Grace de Monaco, Pauline Ducruet et Jazmin Grimaldi, la petite fille de Charlie Chaplin, Kiera Chaplin, ainsi que la médaillée olympique de ski alpin aux Jeux de Salt Lake City en 2002, Carole Montillet.

Chaque année, le nombre d’équipes évolue. Lors de la première édition, en 1990, elles n’étaient que dix-huit courageuses, soit neuf duos, à partir à l’aventure. Cet évènement automobile ne cesse également de renforcer sa notoriété à l’échelle internationale. En 2018, des participantes de seize nationalités figurent sur la grille de départ.

Un concept unique en son genre

Neuf jours de compétition, six étapes en hors-piste, dont deux marathons, et plus de 1 300 kilomètres au cœur du Sahara. Tel est le programme de ce rallye 100% féminin.

Il ne s’agit pas d’une épreuve de vitesse mais d’orientation à l’ancienne. Munies d’une règle, d’une boussole et d’une carte du désert marocain, les Gazelles doivent effectuer le moins de kilomètres possible en pointant un maximum de balises.

Comme l’an passé, une catégorie 100% électrique, appelée ‘‘e-Gazelle’’, prend part à l’évènement afin de prôner l’une des valeurs fondatrices de la course : le respect de l’environnement à travers l’éco-conduite.

Solène FALAISE

Crédit photo : Solène FALAISE

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message