Régates Royales : douceur cannoise et une bouffée de convivialité

À l’issue de cinq jours de régates sous un soleil radieux et une petite brise thermique régulière, la 39e édition des Régates Royales-Trophée Panerai s’achève avec une manche tout en douceur : une brise d’une dizaine de nœuds, parfois plus au large pour un aller-retour en baie de La Napoule afin de conclure.

Comme le 15mJI Mariska qui s’adjuge le grand schelem, le One Tonner Ganbare qui remporte à l’arrachée la victoire dans sa classe face à Il Moro di Venezia, le NY-40 Rowdy qui ajoute une nouvelle ligne à son palmarès déjà étoffé malgré la pression de Cippino, le 8mJI Carron II très à l’aise dans ces conditions tout comme Linnet chez les Aurique…

Et comme depuis le début de la semaine, le vent a un peu tardé à s’installer devant le port de Cannes pour cette ultime manche qui devait départager pas mal de concurrents au coude à coude au classement général. La brise finissait par souffler de Sud-Sud Est d’une huitaine de nœuds pour forcir légèrement un peu plus au large quand la flotte au louvoyage se rapprochait de la pointe des Aiguilles au pied de Théoule/mer. Et une nouvelle fois, Mariska était particulièrement véloce dans ces conditions tout comme Viola (Fabien Després), Cholita (Bruno Catalan) et Cippino (Daniel Sielecki) qui réalisaient une belle opération dans ces conditions plutôt molles…

Mais c’est parmi les Classic Racer que cette dernière manche a changé la donne puisque la victoire au classement général revient finalement au One Tonner de Don Wood (Ganbare) au détriment du Maxi de Massimiliano Ferruzzi (Il Moro di Venezia) ! Enfin Jean-Pierre Sauvan (Maria Giovanna II) chez les Classique et Karl Lion (Tabasco 5) chez les Esprit de Tradition concluaient leur Régates Royales-Trophée Panerai par une victoire qui leur octroyait le classement général cumulé sur cinq manches…

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message