Waterpolo (demi-finale) : l’ONN joue sa saison sur un match

Si Strasbourg estime avoir déjoué lors du match aller, les Niçois eux pensent qu’ils méritaient mieux qu’une victoire d’un but.

Cette opposition est presque devenue un classique des phases finales des compétitions hommes et les statistiques donnent un certain avantage aux Niçois.
Cette année, ils devront néanmoins se méfier d’autant plus de leurs adversaires, surtout lors d’un match retour dans l’Est de la France.

En effet, cette saison, le Team Strasbourg a été d’une constance assez surprenante pour un club qui a changé d’entraîneur en cours de saison et qui a perdu son capitaine emblématique (devenu entraîneur). Seul Marseille a réussi à arracher une victoire à la Kibitzenau, Nice en était reparti les mains vides.

La défaite au match aller n’est pas un facteur dont les joueurs d’Igor Racunica voudront tenir compte car ils n’ont qu’un but de retard finalemen,

Les strasbourgeois joueront pour atteindre une finale pour la première fois de l’histoire du club. Ils ont parfaitement conscience que la tâche s’annonce compliquée mais ils comptent également sur le huitième homme, le public, pour les porter.

’Et puis comme on l’a vu tout au long de la saison… tout est possible ! » explique Stéphane Metzger.

Même son de cloche du côté des Niçois, qui doivent se satisfaire de la situation mais s’ils auraient aimé se mettre un peu plus à l’abri : « Au final, ce n’est pas plus mal pour nous, on va jouer à Strasbourg sans calculer car on ne pourra pas gérer. Il faudra mettre encore plus de rythme que samedi car ils sont très difficiles à bouger à domicile et il faudra être concentré dès la 1re seconde du match. » analyse Rémi Garsau.

Et là Strasbourg aura intérêt de se méfier parce que la quatrième place des Niçois à l’issue de la phase régulière n’est pas représentative du danger qu’ils représentent dans la dernière ligne droite.

Strasbourg vs Nice : 20h30 à la piscine de la Kibitzenau

Match aller : Nice-Strasbourg 9-8

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message