Championnats de France d’athlétisme : le NCAA se maintient en élite !

Ce dimanche à Aix-les-Bains, le Nice Côte d'Azur Athlétisme a pris la sixième place de la finale élite des championnats de France interclubs avec un total de 61 960 points. Pour sa deuxième participation à ce niveau de la compétition (déjà à Aix-les-Bains en 2012), le NCAA a brillamment relevé le défi de conserver sa place parmi la crème des clubs français. Soudés dans cette épreuve à l'issue particulièrement incertaine pour le maintien dans l'élite, le NCAA a donc réussi à éviter les deux sièges éjectables vers la deuxième division grâce à une équipe au meilleur de son potentiel du moment, qui n'a enregistré aucun zéro ni faut départ.

Face aux grandes écuries de l’athlétisme français, le Nice Côte d’Azur Athlétisme a obtenu, au bout d’un suspens insoutenable, son maintien dans l’élite lors de la traditionnelle finale des championnats de France interclubs.

Derrière les deux intouchables clubs franciliens, le CA Montreuil (68 741 points) et l’EFCVO (66 934 points), les athlètes niçois ont fièrement défendu leur place dans le top 8 national, acquise l’an dernier à domicile.

Dans une compétition réunissant notamment Renaud Lavillenie et Aurel Manga, respectivement médaillés d’or (perche) et de bronze (60 m haies) lors des derniers Mondiaux en salle à Birmingham, les Azuréens ont pu compter sur leurs propres internationaux, associés à une équipe composée de jeunes et d’athlètes plus expérimentés, pour entraîner l’ensemble du collectif vers la réussite tant convoitée : un total de 61 960 points, soit plus de 3 000 de plus qu’au premier tour, qui les classe en sixième position devant Metz et Aix-les-Bains.

Parmi les premiers en lice, Rouguy Diallo a donné le ton pour le reste de la journée en atterrissant à 14,15 m (2,5 m/s) dès son premier essai au triple saut. Devançant sa concurrente la plus proche de plus d’1,50 m, la Niçoise a confirmé ses 14,21 m du week-end dernier à Shanghai, synonyme de minimas pour les championnats d’Europe à Berlin. Lui aussi en préparation pour le rendez-vous européen, Frédéric Dagée n’a pu défendre complètement ses chances en raison d’une douleur à l’adducteur.

Malgré la gêne, le lanceur de poids a tenu a effectuer ses six tentatives sans élan, terminant troisième avec un jet à 17,31 m, à plus de 3 mètres de son record. Comme lui, Mathilde Andraud, recordwoman de France du lancer du javelot (63,54 m), est restée en deçà de ses standards habituels (5e avec 50,27 m), mais a tenu à apporter de précieux point pour le club.

Combattifs jusqu’au bout, les niçois ont été nombreux à tenir la dragée haute aux meilleurs athlètes français, à l’image de Sacha Alessandrini, victorieuse du 100 m haies en 13’’62(+1,2 m/s), et de Dean-Nick Allen, premier du disque avec un jet à 51,76 m. Sur 800 m, Paul Chem-Lenof a pris une jolie deuxième place en 1’52’’90, tout comme Karim Tahri sur 3000 m (8’22’’67) et l’inusable Binta Diagana au poids (13,99 m). Le NCAA a également enregistré les troisièmes places de Sofia Bonicalza sur 400 m (54’’82), Marine Tanguy sur 1500 m (4’39’’69), Inès Pastorino sur 3000 m marche (14’00’’22), Avotriniaina Rakotoarimandry sur 400 m haies (52’’59) et du relais 4x100 m féminin (47’’40).

A noter, entre autres performances de choix, les 2,10 m de Youssef Benzamia à la hauteur, les 3,90 m de la junior Margot Chevrier à la perche, les 2’11’’94 de Manon Eple sur 800 m, les 62’’70 de la junior Camille Seri sur 400 m haies, les 13,21 m de l’espoir Mathilde Bilon au poids ou encore les 59,75 m du cadet Lenny Brisseault au lancer du javelot, détenteur du record de France minimes au 600 g (70,74 m).

"L’équipe était très concernée par l’enjeu. Tous les athlètes ont été bons et l’équipe a été au top ! se réjouit Nicolas de Saint-Rémy, directeur technique du club. Je suis extrêmement fier de cette équipe qui s’est battue jusqu’au bout avec le coeur."

par Camille Vandendriessche

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message