Championnats de France élite d’athlétisme :Troisième titre pour Dagée ; le bronze pour Diallo et Andraud

Au terme de trois jours d'une compétition intense, les athlètes du Nice Côte d'Azur Athlétisme sont montés trois fois sur le podium des championnats de France élite, à Albi (Tarn). Dans le sillage de Frédéric Dagée, titré pour la troisième fois consécutive, de Mathilde Andraud et de Rouguy Diallo en bronze, plusieurs Niçois se sont distingués en atteignant les finales et en améliorant leur record personnel.

Frédéric Dagée a confirmé son statut de patron du lancer du poids français, en décrochant son troisième titre de champion de France élite d’affilée à Albi. Assuré du sacre après un premier jet à 19,46 m, le Niçois de 25 ans s’est payé le luxe de remporter le concours devant le Congolais Franck Elemba, quatrième des derniers Jeux olympiques, à la faveur d’une dernière tentative à 20,01 m, soit cinq petits centimètres de plus que son adversaire.

Rouguy Diallo a, pour sa part, terminé troisième d’un concours du triple saut marqué par la superbe performance de la Limougeaude Jeanine Assani-Issouf (14,43 m). Une semaine après son record de 14,27 m le 30 juin à Paris, la championne du monde juniors de 2014 en est restée, dimanche, à une marque de 13,97 m.

Handicapée toute la saison par une douleur au tendon d’Achille, Mathilde Andraud n’a, elle non plus, pas réussi à sortir le jet tant attendu pour conquérir son sixième titre national en plein air. Régulière autour des 53 mètres, la recordwoman de France du javelot (63,54 m en 2016) a dû se contenter, samedi, de la médaille de bronze avec lancer à 53,74 m, soit près de cinq mètres de moins que sa meilleure performance de l’année (58,32 m).

Médaillé lors des trois dernières éditions, Dean-Nick Allen est passé tout près d’un nouveau podium, dimanche, en terminant quatrième du lancer du disque avec un jet à 51,71 m, à seulement 37 centimètres du bronze. La veille, son coéquipier Aurélien Fabreguettes avait été éliminé en qualification du disque (43,42 m). L’autre finaliste du NCAA constitue, en revanche, une petite surprise puisqu’il s’agit de l’Italienne Sofia Bonicalza, huitième du 200 m en 23’’66 à seulement six centièmes de son record !

Camille Vandendriessche

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message