Coupe du Monde de football : pas de grands écrans pour les Bleus

Les retransmissions des matchs de la Coupe du monde de football en Russie seront interdites sur la voie publique, en raison de la menace terroriste, a annoncé le ministère de l'Intérieur, ce mardi. En 2016, la retransmission de matchs de l'Euro dans des espaces publics non sécurisés avait été interdite et seules les 10 "fan-zones" des villes hôtes en France- dont Nice- avaient canalisé les supporters en "extérieur". Que fera-t-elle la Ville de Nice ? Elle réactivera l'enclos du Jardin Albert 1er ? D'autres solutions existent, le Palais Nikaia, le stade Charles Erhmann, voir même l'Allianz Riviera...

Selon le télégramme de la Place Beauvau au Préfets et aux patrons de la police et gendarmerie , "Je vous demande d’appeler l’attention des élus sur le fait que les zones ’grands écrans’ ne pourront en aucun cas être organisées sur l’espace public ouvert", "ces retransmissions ne pourraient éventuellement être envisagées que dans des espaces clos ou strictement délimités" tels que des stades ou des salles de spectacles.

"Dans le contexte de menace terroriste actuel, les prescriptions qui avaient prévalu lors du championnat d’Europe de football devront à nouveau trouver à s’appliquer avec le même degré d’exigence", indique le Ministère.

Qui souligne : "ces retransmissions, organisées sous leur responsabilité, ne pourraient éventuellement être envisagées que dans des espaces clos ou strictement délimités (stades, salles omnisports, salles de spectacles ou de congrès, centres d’exposition, etc.)". L’accès à ces lieux clos devra être "strictement contrôlé" par un dispositif de sécurité "à la charge de l’organisateur" et devront faire l’objet d’un dispositif préventif de secours.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message