Handball : Les Aiglonnes créent la sensation contre Brest

Pour le compte de la 17 ème journée, les Aiglonnes se sont largement imposées 25-17 face à Brest dans un match piège. Mise à mal en première mi-temps, leur abnégation et leur défense intraitable a eu raison des brestoises.

C’était le duel du week-end, l’actuel dauphin (Brest) contre le troisième du championnat (Nice). Les azuréennes ont créées la sensation en remportant cette rencontre.

Elles ont rassuré les supporters de l’OGC Nice, eux qui avaient assistés à la lourde défaite 14-22 à domicile lors de la 15 ème journée face à Fleury sixième.

Première mi-temps en demi-teinte

Les rouges et noirs ont colmatés les brèches durant trente minutes. Elles n’ont pas trouvé la solution en attaque à cause de nombreuses pertes de balles ou de mauvais choix. A l’image de la 13 ème minute où sur une supériorité de deux joueuses à la suite de deux fautes grossières des brestoises ; les niçoises n’ont pas comblés le retard de deux buts.

La seule éclaircie de ce début de rencontre est la somptueuse roucoulette de l’ailière Carmen Martin. Cette dernière a largement contribué à la victoire de son équipe sur un fabuleux 4/4 aux tirs.

La première période se termine sur un léger retard (11-13).

Hatadou Sako époustouflante

La gardienne niçoise a été sans conteste la meilleure joueuse du match. Permettant d’abord à son équipe de revenir à égalité (14-14 35e minute) puis de prendre l’avantage pour la première fois de la rencontre à un quart-d’heure de la fin. L’entrée de l’internationale française Allison Pineau n’y changera rien, Sako est sur une autre planète compilant arrêts réflexes et tout en détente tel un gardien de football.







Les supporters présents dans la salle Charles Erhmann chantaient son nom avec ferveur.

La rencontre se termine sur une large victoire 25-17, les niçoise se rapprochent à quatre points de Brest et creuse l’écart avec leurs poursuivants.

La statistique du match : 19 arrêts sur 32 tirs pour Sako. INCROYABLE !

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message