Hockey : victoire capitale pour les Aigles face à Chamonix

De retour sur la Riviera suite à sa large victoire contre Strasbourg, les Aigles de Nice se sont imposés contre les Pionniers de Chamonix sur le score de 5 à 2. Les 741 spectateurs de la salle Jean Bouin ont assisté à une rencontre en demi-teinte. Passant d’une première période fastidieuse à une fin de match spectaculaire et tendue entre les deux formations.

Une première période avare en spectacle.

Durant le premier tiers-temps les deux équipes se sont jaugés et n’ont pas pris de risque. Le jeu se basait sur des attaques placées et les offensives n’étaient pas entreprenantes. Les deux hommes qui ont donné un intérêt au début de la rencontre sont les deux gardiens.

En seconde période, l’ennui a laissé place à l’euphorie. Les Pionniers ont été les premiers à sonner la charge en ouvrant la marque au bout de 6 minutes 57 par Henric Andersen sur une supériorité numérique. Les Aigles n’ont pas tardé à réagir en marquant coup sur coup en l’espace de deux minutes d’intervalle par Juuso Perttila et Olivier Dame Malka.

Mené d’un but, Chamonix calme les ardeurs niçoises en égalisant seulement vingt-cinq secondes plus tard. Sur la dernière action du deuxième tiers-temps, les rouges et noires se sont vu un but refusé sur une action litigieuse.

Nice en démonstration

Au retour des vestiaires, les chamoniards ont enchainés les fautes stupides, laissant les Aigles marquer sur une supériorité numérique de deux joueurs. À deux minutes du terme, Chamonix était dans l’obligation d’attaquer. Heikki Leime (entraineur des Pionniers) a fait le choix de sortir son gardien pour faciliter les offensives. Cette décision leur a été fatale puisque le numéro 54 azuréen Matus Matis a aggravé la marque sans difficulté.

Les Aigles ont assuré le spectacle en alourdissant la note avec une cinquième réalisation. Pour le deuxième match consécutif, les niçois ont mis au moins cinq buts.

Grâce à cette victoire les hommes de Stanislav Sutor sont septième de Ligue Magnus avec un point de retard sur Bordeaux. Ces derniers se présenteront à la salle Jean Bouin vendredi 1er février à 20h.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message