Le CDOS 06 au soutien de la pétition #LeSportCompte

Lancée depuis vendredi, la pétition initiée par le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français) a déjà recueillis 215 000 signatures. Un bon début pour contrer la loi du financement du Sport, qui sera voté au parlement le 18 Octobre prochain.

Hier a eu lieu une conférence de presse sur la plage de l’Opéra à Nice pour promouvoir la pétition nationale du slogan : #LeSportCompte. De nombreux acteurs du sport des Alpes Maritimes ont répondus à l’appel. L’objectif commun est de lutter contre la baisse du budget de l’Etat dédié au Sport.

Au niveau national, une pétition a été mise en ligne depuis 8 jours. Plus de 215 000 signatures ont déjà été récoltés. Pas suffisant pour les instances du CNOSF pour « être crédible ». Les instances, comités et associations ont jusqu’au 18 Octobre, date du passage devant le Parlement, pour récolter le plus de signatures possibles. « Nous avons un objectif de 800 000 signatures. 1 million serait parfait. Nous avons encore plus de deux semaines.

On va le faire, on doit le faire » lance Philippe Manassero, Président du Comité Départemental Olympique et Sportif des Alpes-Maritimes. « L’objectif est clair : à travers cette pétition nous voulons faire comprendre au gouvernement que le sport est indispensable aux français. On ne parle pas seulement du sport de compétition mais aussi du sport santé ou loisirs » ajoute-t-il.

La pétition est nationale mais chaque comité olympique local procède de la façon dont il souhaite. Dans les Alpes Maritimes, 3 axes sont mis en place : « Nous avons créé des banderoles que nous installons sur nos locaux. De plus nous y ajoutons des affiches que nous distribuons aux différentes communes du département pour que le maire le fasse installer. Demain nous serons aussi sur le parvis de l’Allianz Riviera pour distribuer plus de 20 000 flyers avant le match Nice- PSG » souligne Mr Manassero.

Une baisse de 30 millions d’euros en 2019

« Le budget dédié au sport représente seulement 0,13% du budget de l’état » informe Eric Tanguy, membre du CNOSF. « Nous avons le plus petit budget et on veut nous le réduire. Nous nous battons parce que les perdants seront à coup sûr les licenciés. Si le budget baisse, le licencié devra payer plus » ajoute-t-il. En 2018, le budget se monte à 481 millions d’euros. Celui de 2019 approche les 451 millions d’euros, soit une baisse de 30 millions. Une mesure qui a du mal à passer du côté de Mr Tanguy. « On ne comprends pas. On accueillera les Jeux Olympiques 2024 et on nous demande un objectif de 80 médailles (le double comparé à 2016). Mais comment faire si on nous baisse le budget ? On veut doubler les objectifs en diminuant les moyens ».

Une chose est sûre. Le CNOSF a jusqu’au 18 Octobre pour atteindre son objectif de 800 000 signatures.

Pierre Ferrand

Si vous voulez signer, cela prend seulement quelques secondes et c’est sur le lien suivant :

http://lesportcompte.franceolympique.com/cnosf/lesportcompte/

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message