Meeting Herculis : Bolt termine en beauté

Usain Bolt s’est imposé sur 100m, en 9’95’’ pour le dernier meeting de sa carrière. Le jamaïcain a été salué comme il se doit par le public monégasque qui n’attendait que lui. Le meeting a été marqué par de nombreuses belle performances, une tradition à Louis II.

Quoi de plus beau que passer la ligne d’arrivée en tête ? Certes, ce n’est pas encore Londres mais le dernier meeting de la carrière de la légende jamaïcaine se conclut par un succès. Une victoire saluée par la foule du Stade Louis II et par un spectateur très attentif, le Prince Albert II, qui lui a remis la médaille du vainqueur ainsi qu’un hercule d’or, la haute distinction monégasque. Usain Bolt s’impose en 9’95’’, sa meilleure performance de la saison et il domine de peu, mais surement, l’américain Isiah Young. Il passe sous les 10 secondes pour la 50e fois de sa carrière. Impressionnant !

Une dernière danse

De longues minutes après s’être imposé, « le Roi Bolt » a effectué un tour complet du stade, signant maillots, pancartes et autres programmes puis, il a fait le show, comme d’habitude. Entouré des pom-pom girls de la soirée, il a improvisé une chorégraphie, devant la tribune princière, faisant le bonheur du public monégasque. Il a aussi profité du clip réalisé par le meeting Herculis, retraçant l’ensemble de sa carrière.

De la « perf », en veux-tu, en voilà

Chez les hommes, deux courses ont marqué cette belle soirée ensoleillée. Le 800m, d’abord, remporté de main de maître par Emmanuel Korir (Kenya) en 1’43’’10, meilleure performance mondiale de l’année. Pierre-Ambroise Bosse, quatrième, en a profité pour se qualifier officiellement aux mondiaux (4e en 1’44’’72). Evan Jager (Etats-Unis) a survolé le 3000m steeple, dernière course du programme. Le petit blond, qui a chuté dans le premier tour, s’est détaché à 600m du but et fait afficher 8’01’’29, une performance de très haut niveau. Chez les femmes, Caster Semenya (Afrique du Sud) n’a pas fait de détail. Elle l’emporte en 1’55’’27, record de la Diamond League, meilleure performance mondiale de l’année et record personnel.

Van Niekerk pas si facile, Lasistkene régulière

On attendait tout particulièrement l’autre star du meeting, Wayde Van Niekerk. Il n’a pas déçu, s’imposant en 43’73, sans toutefois laisser une grosse impression. Ironie du sort, il a reçu sa médaille des mains de la Princesse Charlène, sud-africaine comme lui. La Russe, Marya Lasitskene, sous pavillon neutre, s’est envolée à 2m05. Elle a tenté 2m08, hauteur qu’elle n’a pu atteindre malgré un dernier essai intéressant. A la perche, Piotr Lisek s’impose avec un saut à 5m82. Renaud Lavillenie, se contente de 5m72, tout comme Kevin Menaldo et Axel Chapelle.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message