Nanterre-Antibes : les Sharks n’ont pas existé

Jamais dans le coup et dominé dans tous les domaines, Antibes s'incline lourdement sur le parquet de Nanterre (71-90). La réception de Nancy, mardi soir, est le match à ne pas perdre dans la course au maintien.

Nanterre, ce n’est pas nouveau, est un grand de France. Depuis son titre en 2013, le club de la famille Donnadieu n’a cessé de progresser et le prouve par son palmarès étoffé chaque année. Ce samedi soir, quatre jours après le titre européen, les franciliens ont facilement dominé une équipe antiboise bien trop limitée dans les rotations. Nanterre joue un Top 4, Antibes essaye de se maintenir, cela s’est vu sur le parquet.

Pas de round d’observation

Visiblement pas éreinté par les belles soirées de titres, Nanterre débute pied au plancher et mène rapidement 7-0 grâce à 5 points de son international allemand Heiko Schaffartzik. Antibes réagit après 3 minutes sans le moindre point. Blassingame dégaine de loin, il est bien secondé par Blue et Kouguere (7-7, 3e). Comme toujours, les verts s’appuient sur leur adresse longue distance. Warren et Morency permettent aux siens de prendre le large (17-11, 6e). Dans les deux dernières minutes, c’est Blassingame et Cordinier qui se montrent adroits de loin mais Nanterre vite en tête (24-19).

A l’arrêt offensivement

Une réussite qui fuit les azuréens au début du 2e QT, auteurs de nombreuses fautes. L’écart atteint vite les 10 points (29-19, 12e). Une situation qui empire avec la faute technique donnée à Blassingame, synonyme de banc pour 3 fautes. L’entrée de Bourdillon est bénéfique avec cinq points en deux minutes (32-27, 16e) mais la réussite à trois points est famélique (4/16 à la MT). Nanterre passe la seconde et se met à l’abri avec un 9-0 sous l’impulsion de Schaffartzik qui chauffe la salle. Avec huit points en sept minutes, Antibes est décramponné et accuse un retard de 13 points à la pause (44-31).

Otule bloqué à deux points

Au retour des vestiaires, les Sharks encaissent un 13-6 en moins de 4 minutes. Sur le banc, Julien Espinosa semble sans réaction (57-37, 24e). Tout va trop vite côté Nanterre et la puissance de Lessort dans la raquette semble presque indécente. L’écart grimpe et la raquette antiboise n’y arrive pas, il faut attendre la 24e minute pour voir Otule inscrire ses premiers points. Le 9-0 encaissé en fin de 3e QT boucle presque le match. Les locaux se baladent (68-46) pendant qu’Antibes compte ses balles perdues.

Semblant de réaction

La défense antiboise semble absente toute la moitié du dernier QT. Les verts en profitent pour porter l’écart à 28 points grâce aux seconds couteaux que sont Tchouaffé et Conklin (76-48, 34e). Il faut une belle réussite longue distance pour voir Antibes sauver l’honneur. Kouguere et Blassingame s’y essayent avec réussite, tout comme Blue et Cordinier mais c’est bien trop tard.

Place désormais au match le plus important de cette fin de saison, mardi soir, face à Nancy, lanterne rouge de Pro A. Avec neuf défaites sur les onze derniers matches, la situation des azuréens n’est pas réjouissante mais trois clubs sont derrière pour le moment (Châlons-Reims, Orléans et Nancy). Les joueurs sont conscients de l’importance de la rencontre de mardi sans occulter les derniers matches de la saison (au Mans et face au Portel notamment).


Julien Espinosa (coach Antibes) : « Il faut être fort pour gêner cette équipe de Nanterre, ça n’a pas été notre cas ce soir. Nous n’avons pas fourni une prestation de bon niveau, on ne s’est pas dépassé pour faire un exploit. On doit jouer beaucoup mieux que ça lors de nos cinq derniers matches si l’on veut gagner. »

Nanterre92 90-71 Sharks Antibes
(24-19, 20-12, 24-15, 22-25)

Au Palais des Sports Maurice Thorez, à Nanterre
Spectateurs : environ 2100

Nanterre : Warren (9pts, 2rebs, 5 passes), Schaffartzik (13pts, 2rebs, 2 passes), Riley (3pts, 4rebs, 3 passes), Invernizzi (5pts, 2rebs, 3 passes) et Lessort (16pts et 5rebs) puis Tchouaffé (7pts et 3rebs), Butterfield (13pts, 3rebs, 2 passes), Morency (11pts, 5rebs, 3 passes), Pansa (2pts) et Conklin (11pts et 5rebs).

Antibes : 26/57 aux tirs dont 9/28 à 3 pts (32%) et 10/12 aux LF (83%), 31 rebonds dont 6 off, 9 passes, 9 interceptions, 23 fautes, 17 balles perdues.
Blassingame (15pts et 2rebs), Cordinier (15pts, 3rebs, 4 passes), Kouguere (12pts, 6rebs, 4 int), Blue (18pts et 4 rebs) et Otule (2pts et 5rebs) puis Bourdillon (7pts, 3rebs, 2 passes), Galliou (1reb), Gaines (1reb), Tornato (2pts et 2rebs) et Diarra.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message