Hockey : les Aigles ont toujours du plomb dans l’aile (1-2 contre Epinal)

Les Aigles de Nice, recevaient, hier soir le Gamyo d’Épinal pour le compte de la 24e journée de la Saxoprint Ligue Magnus.

Le premier tiers-temps est marqué par les va-et-viens des deux équipes avec tout de même une flagrante domination niçoise. En voulant mettre la pression sur le gardien adverse, les Aigles tirent beaucoup au but mais ont du mal à concrétiser.

Entre tirs à coté de la cage et tirs sur le gardien, le palet n’atteint pas le fond des filets. Il faut attendre la 7e minutes et 49 secondes pour assister au premier but, inscrit par Épinal, en supériorité numérique.

C’est le numéro 19 du Gamyo, Cacciotti, qui a su, à l’aide de ses deux assistants, Gutierrez et Mario Scalzo, tromper le gardien niçois. Un coup dur pour les Aigles qui ont su réagir, et accéléré le jeu.

Le premier but de Nice arrive à 1 minute 35 de la fin du premier tiers-temps grâce à Bajarus qui a soulagé son équipe, et remis les pendules à 0 pour attaquer le second tiers presque sereinement.

La seconde période est plus calme. Même si les Aigles tentent de mettre de l’agressivité dans leur match, ce ne sont pas les buts qui arrivent mais les pénalités. Kubus en fait les frais et rejoint le banc de prison pendant deux minutes, pour accrocher (2:18). Le reste de l’équipe, particulièrement efficace en défense ce vendredi, empêche Epinal d’arriver à poser leur jeu.

En revenant des vestiaires, les Aigles semblent avoir repris le dessus. À même pas deux minutes de ce troisième acte, Epinal est pénalisé pour une faute de Kloucek.
Nice pousse le jeu côté adverse grâce à de nombreuses contre-attaques, sans succès.

Le troisième tiers-temps s’en finit. Les équipes n’ont pas su se départager et devront donc garder des forces pour les prolongations.

Les Aigles et le Gamyo, maintenant à quatre joueurs de chaque côté, réunissent toute leur énergie pour pouvoir remporter ce long match. Nice a beaucoup d’occasions et tire à plusieurs reprises sur l’impassible gardien d’Épinal.

C’est à la 7e minute que le résultat sera rendu, avec un dernier but pour le Gamyo de Bouchard, assisté de Scalzo et Cacciotti.

Pour l’entraineur niçois, Stan Sutor, ce n’est pas le résultat de ce soir qui compte, mais bel et bien la façon de jouer de son équipe qui « a fait un très bon match mais qui a surtout fait douter Épinal ».

Tout n’est pas perdu, les Aigles remportent ce soir un point pour le classement de la Ligue Magnus, ce qui peut conforter l’équipe de Nice pour son prochain déplacement à Lyon, le 9 décembre prochain.

Vanessa Maurel.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message