Nice UltiMed : départ en trombe et abandon de Actual-Grande Large Emotion

Après une semaine d’exhibition et de navigations sans enjeu sportif, les équipages d’Yves Le Blévec, Francis Joyon et Thomas Covilleont pris le large hier matin à 13h02 ,dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, avec des points de passage à virer à Marseille (la marque Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur), au Sud de la Sardaigne (Capo Spartivento) et en Corse (Porto Vecchio et île de la Giraglia), pour une arrivée à Nice prévue samedi après-midi. Le public niçois a été fidèle au rendez-vous, et les « tribunes » de Rauba Capeù et de la Promenade des Anglais étaient bien garnies .

Les concurrents de Nice UltiMed devraient passer le premier point de passage à Marseille la nuit de ce jeudi , dans un flux d’environ 25 nœuds.

Mais coup d’éclat : dans la soirée Actual-Grand Large Emotion a été contraint à l’abandon par une avarie d gréement ( vérin hydraulique hors service) : lors d’un virement de bord, le mât est parti sous le vent et l’équipage s’est rendu compte que le vérin commandant le système ne remplissait plus son rôle.

De ce fait, Yves Le Blévec a pris la décision d’abandonner la course pour des raisons de sécurité de l’équipage.

Par conséquence, Nice UltiMed devient un duel au sommet entre les Ultimes de Francis Joyon (IDEC SPORT) et de Thomas Coville (Sodebo Ultim’), deux maxi trimarans aux performances proches et aux équipages affûtés.

Les maxi trimarans vont aligner des vitesses moyennes très élevées, de 25 à 30 nœuds, avec probablement des pointes à 35 nœuds dans les surfs.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message