Volley : Nice sans pitié face à Toulouse (3-0).

Les matches s'enchainent et se ressemblent pour le Nice volley-ball. En s'imposant facilement contre Toulouse 3 sets à 0, les jaunes et bleus envoient un message à l'ensemble de la Ligue A. Le NVB est sur une série de quatre victoires consécutives en championnat. Ils font un bond de deux places au classement en devenant provisoirement sixième en attendant l’opposition de Nantes Reze-Chaumont.

Les azuréens sont invaincus depuis le début d’année 2019, leur permettant d’accéder aux places qualificatives pour les play-offs. Ils sont plus que jamais près à en découdre.

Un premier set sans difficulté

Les hommes de Mladen Kasic n’ont pas voulu laisser les toulousains rentrer dans la rencontre. Grâce à une défense intraitable, le NVB a eu jusqu’à neuf points d’avance (21-12). En attaque les niçois ont bloqués à douze reprises les offensifs adverse contre seulement deux pour Toulouse (fin du set 25-17).

Une manche gagnée sur le fil

C’est au deuxième set que les 480 spectateurs de la salle Giamarchi se sont réveillés. Toulouse a pris pour la première fois l’avantage à 10-11 sur un smash rageur de Danny Demyanenko.

Quelques minutes plus tard Nice pense avoir fait le break (21-19), la capitaine Zeljko Coric harangue la foule. C’est sans compter sur la fougue toulousaine, qui leur permet de revenir à 24 partout, la manche se jouera en deux points d’écart. Les Aigles obtiennent ce set crucial sur une action litigieuse au filet. Les arbitres ont eu recours à la vidéo. Cette dernière donne raison au NVB, les supporters venus en nombre se sont levés d’un seul homme (fin de set 26-24).

Une attaque sans pitié

Les services de Robin Overbeeke ont terrassé Toulouse. Il a compilé quatre aces successifs offrant un 8-0 dévastateur. Leurs opposants n’ont pas su réagir de ce début de set tambour battant (fin de set 25-15).

Le NVB aura été expéditif hier soir, la rencontre s’est terminée en 1h25. Pour le compte de la 17 ème journée, Nice ira affronter Cannes vendredi 8 février pour le derby azuréen.

Lahmadi Ahmed

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message