Nouvelle saison pour le Nice Volley-Ball

Cette saison le Championnat de Ligue A Masculine comptera 13 clubs. A l’issue de la saison régulière les clubs classés de la 1re à la 8e place disputent les Play-Offs pour devenir Champion de France de LAM. Il n’y aura pas de club relégué en LBM à l’issue de la saison.

Ce soir 20h, le Nice Volley-Ball débute sa saison sur le terrain de Rennes. Une nouvelle saison pour le club azuréen dans la Ligue A Masculine avec de nouveaux objectifs.

Arrivé 9e l’an passé, le club niçois débute cette saison 2018-2019 avec des ambitions. Finir la saison aux pieds du top 8 à seulement 3 points des play-offs, la fin de saison dernière à laisser un petit gout amer aux niçois. Presque 6 mois après, pour le retour aux affaires, l’équipe a beaucoup changée, tout comme les espérances. L’objectif déclaré est la participation aux play-offs.

6 départs pour 6 arrivées lors de l’intersaison niçoise. A noter le départ du capitaine, ancien international français Yoan Jaumel. Il est remplacé par le Zeljko Coric, bosnien, au capitanat. L’ancien joueur d’Ajaccio, vient apporter son expérience du haut niveau au poste de passeur. Il vient aussi encadrer un effectif rajeuni, avec ses 30 ans. Il sera le relais du coach, Mladen Kasic sur le terrain.

L’arrivée de nombreux joueurs change une équipe et change le jeu. Avec un effectif plus grand et avec une qualité de passes supérieur, l’équipe pourra viser plus haut.

« Notre objectif est de bien jouer, il n’y a pas de descente cette année, donc cela nous enlève de la pression. On se concentre pour bien jouer et si on se rend compte qu’on peut aller loin, on ira loin » lance le nouveau capitaine bosnien.

Il poursuit, « arriver dans une nouvelle équipe ? C’est le volleyball, il y a beaucoup de mouvements donc c’est normal, on mettra un peu de temps à trouver des automatismes mais ça viendra vite, on travaille bien ici. De plus, dans notre sport, la communication est très importante et ici tout le monde parle français donc c’est déjà un travail de moins à faire ».

Une équipe jeune, avec du talent, c’est ce qu’il faut à Nice pour s’incruster un peu plus dans le paysage national.

Pierre Ferrand

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message