Ajax-OGC Nice : le défi est immense

Après le match nul 1-1 la semaine dernière, l'OGC Nice doit s'imposer à Amsterdam ou tenir en échec avec beaucoup de buts l'équipe hollandaise. Le buteur du match aller, Mario Balotelli, est forfait, touché à la cuisse.

Ils sont à 90 minutes, voire 120 d’un exploit de taille. Les Niçois défient la grande Ajax Amsterdam et ses six titres européens, finaliste de l’Europa League la saison passée (défaire 2-0’face à Manchester United). En cas de victoire, les Niçois seraient assurés de jouer une coupe d’Europe (Ligue des champions en cas d’exploit en barrages, l’Europa League si défaite). Mais dans une Amsterdam ArenA chauffée par 54.000 supporters, dont 2.000 niçois, la tâche s’annonce très difficile.

« Tout est encore possible »

"C’est un match important. Il y en aura d’autres, mais celui-là est différent, il est couperet a déclaré Lucien Favre en conférence de presse. Après un 1-1, évidemment que tout est encore possible. Nous avons fait un très bon match à l’aller, notamment en première période, où nous n’avons rien laissé et où nous nous sommes créé plusieurs occasions."

L’Ajax a des failles

Au match aller, chaque équipe a eu sa mi-temps, ses périodes fastes. Mais si Nice a ouvert le score grâce à "Super Mario" Balotelli, idéalement servi par Micka Séri, l’Ajax est revenu au score sur un raté de Yoann Cardinale. Les Hollandais auraient pu l’emporter mais la tête de Sanchez s’est échouée sur la transversale rouge et noir. Et le Gym est passé proche du 2-1, Marcel puis Plea manquant la balle de match dans les dix dernières minutes.

Avec une petite dizaine d’occasions franches au compteur, les hommes de Lucien Favre ont prouvé que l’Ajax avait des failles, défensives principalement. Sur le côté droit, Souquet, plusieurs fois, s’est retrouvé seul. De l’autre côté, Srarfi a montré de la qualité, manquant de justesse dans le dernier geste. Gêné par la vitesse des niçois, l’Ajax avait commis de nombreuses fautes et récolté cinq avertissements. Un élément à prendre en compte.

Etre prêt au combat

Invaincus à domicile la saison passée en coupe d’Europe, les hollandais s’appuieront comme souvent sur une attaque de grande qualité. Dolberg et Younes seront sans surprise de la partie, quant au fils Kluivert, il pourrait laisser sa place au profit de Neres. A chaque incursion dans le camp rouge et noir, ils ont su créer des décalages et se procurer des occasions. Si les Niçois tardent à entrer dans le match, à l’image de la semaine dernière, nul doute qu’ils se feront sanctionner. Le défi au milieu de terrain, sera de contrôler le ballon. Séri, Koziello et Eysseric avaient plus que réussi de la 20e à la 45e minute…

Au coup d’envoi, le Gym est éliminé et les statistiques donnent aux niçois une chance sur trois de se qualifier. Mais les azuréens ont prouvé la saison dernière, dans les grands matches (face au PSG, face à Lyon) qu’ils pouvaient renverser des montagnes. Celle-ci ressemble à un col hors catégorie du Tour de France, arriver au sommet en vainqueur n’est pas impossible, il suffit juste de ne pas tomber dans le ravin avant la ligne d’arrivée.

Crédit photo : site officiel de l’OGC Nice

Le groupe de l’OGC Nice :

Gardiens : Cardinale, Benitez, Clementia
Défenseurs : Dalbert, Dante, Jallet, Le Marchand, Sarr, Souquet
Milieux : Eysseric, Koziello, Lees-Melou, Lusamba, Makengo, Marcel, Seri, Tameze, Walter
Attaquants : Mahou, Ganago, Plea, Srarfi

Le groupe de l’Ajax :

Gardiens : Onana, van Leer
Défenseurs : Veltman, de Ligt, Sanchez, Viergever, Dijks, Zeefuik
Milieux : van de Beek, Ziyech, Eiting, Schöne, de Jong
Attaquants : Neres, Huntelaar, Younes, Dolberg, Kluivert

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message