Ajax-OGC Nice : un exploit retentissant !

L'OGC Nice réalise un exploit monumental sur le terrain de l'Ajax et se qualifie pour les barrages de la Ligue des Champions. Grâce à Souquet et Marcel, ils tiennent en échec (2-2) une équipe hollandaise qui a dominé une bonne partie du match.

Quinze minutes sans respirer. Entre la 80e minute et le coup de sifflet final vers la 95e, le peuple niçois a retenu son souffle, prier les dieux du football pour que l’Ajax ne marque pas ce troisième but qui aurait donné tant de regret. Il n’est pas arrivé. Nice dans moins de quinze jours sera bel et bien en barrages de Ligue des Champions et pourrait affronter d’autres grands d’Europe comme Liverpool ou Naples. Dur mais l’essentiel est là, le Gym jouera une coupe d’Europe mi-septembre, pour la deuxième année de suite.

Démarrage canon

Le chrono du Stade n’affichait même pas trois minutes que l’OGC Nice menait déjà au score. Lees-Melou, parfaitement lancé par Plea frappe, le gardien repoussé mais Souquet a suivi au deuxième poteau et pousse le ballon au fond (0-1, 3e). Les occasions s’enchaînent à un rythme effréné. Rarement le Gym n’aura été aussi entreprenant en coupe d’Europe, ils sont récompensés. Mais l’aura ne dure qu’un temps. L’ArenA gronde, siffle et demande à ses joueurs de mettre le réveil. Sur leur première vraie occasion, Van de Beek, déjà buteur au match aller, trompé Cardinale d’une frappe croisée (1-1, 26e). Un mouvement, une accélération, un but. Réalisme total.

34e minute poignante

Hors sport, cette 34e restera gravée dans la mémoire de la coupe d’Europe. Le stade se lève, applaudit, les joueurs de l’Ajax puis ceux de Nice s’arrêtent et rendent hommage à Abdelhak Nouri, victime d’un malaise cardiaque au début de la préparation. Une image marquante qui a fait frissonner tout fan de football. Jusqu’au la mi-temps, l’Ajax pousse à l’image du coup franc boxé par Cardinale (1-1, 40e). Ce même Cardinale qui fut tout heureux de voir le ballon contré par Dolberg, passer à côté (1-1, 42e).

Ajax récompensé

Au retour des vestiaires, Srarfi, blessé, laisse sa place à Dalbert, positionné milieu gauche. Un changement qui n’a que le nom car le côté gauche continue de prendre l’eau à cause d’un Justin Kluivert époustouflant. En six minutes, le Gym concède cinq grosses occasions tête à côté (47e), parade de Cardinale (49e), frappe de Kluivert juste à côté (51e), frappe de Schöne (53e), coup franc enlevé par Le Marchand (55e). L’Ajax prend les commandes du match deux minutes après. Le défenseur central Sanchez, servi idéalement par Viergiver, pousse le ballon au fond des filets (1-2, 57e). Cinq minutes plus tard, Cardinale est décisif. Du pied, il repousse une frappe de Dolberg qui allait finir au fond.

Jusqu’à la libération

Dès la 70e, le k.o. est dans l’air, des deux côtés. Les contres s’enchaînent. Dallbert frappe à l’entrée de la surface mais son ballon est dévié en corner (1-2, 75e). Ziyech lui répond mais ne cadre pas. Et puis, cette 79e minute. Cette fameuse minute de possession de balle « à la niçoise ». Séri, l’esthète, est trouvé dans la surface de réparation, il talonne pour Marcel, au point de penalty, qui, du droit, inscrit le but libérateur (2-2, 80e). Le beau parcage niçois (environ 2000 supporters) exulte, le banc niçois hurle de bonheur. Une joie qui sera démultipliée un quart d’heure plus tard quand Monsieur Marinner siffle la fin de la partie.

Le droit de rêver

Nice n’est pas encore un grand d’Europe, loin de là, mais sur 180 minutes, il a éliminé une équipe de l’Ajax qui avait remporté tous ses matches européens à domicile la saison dernière. L’exploit est là, les Aiglons peuvent savourer. Ils participeront, vendredi, au tirage des barrages de la plus belle des coupes d’Europe.

Crédit photo : site officiel de l’OGC Nice

Ajax Amsterdam 2-2 OGC Nice
(1-1 à la mi-temps)

Match retour du 3e tour préliminaire de Ligue des Champions
Amsterdam ArenA, à Amsterdam

Arbitre : Mr. Marriner
Spectateurs : 51.000
Avertissements : Sanchez (9e) et Ziyech (20e) pour l’Ajax / Sarr (17e) et Koziello (38e) pour Nice
Exclusion : aucune

Ajax : Onana - Veltman (cap.), Sanchez, De Ligt (Neres, 86e), Viergever - Van de Beek, Schöne (Huntelaar, 82e), Ziyech – Kluivert (De Jong, 78e), Dolberg, Younes. Entraîneur : M.Keizer

Nice : Cardinale - Souquet, Le Marchand, Dante, Sarr (Marcel, 69e) - Séri, Koziello - Lees-Melou, Srarfi (Dalbert, 46e), Eysseric - Plea. Entraîneur : L.Favre

Retrouvez les réactions d’après match dans le deuxième article consacré à l’incroyable performance des Aiglons

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message