Angers SCO - OGC Nice : un premier déplacement pour confirmer

Deuxième match de la saison pour l'OGC Nice ce samedi soir (20h) et premier déplacement. Sur le terrain d'Angers, surprenant la saison dernière, les Aiglons seront attendus et devront confirmer leur victoire inaugurale.

Qu’il fut bon, le coup de sifflet final. Dimanche après-midi, le Gym remportait son premier match de la saison grâce à une victoire étriquée sur le stade Rennais. Le jeu niçois avait, malgré quelques imprécisions, rassuré la plupart des observateurs. Mais désormais, les hommes de Lucien Favre doivent confirmer. Encore sevrés de quelques recrues offensives, le bricolage semble de mise.

Ricardo, Eysseric et Boscagli sont de retour dans le groupe niçois. Cela laisse présager de quelques changements dans le onze de départ des Aiglons.

D’après Paul Baysse, le capitaine niçois, "Angers est un gros bloc défensif, costaud. Une équipe athlétique qui met de l’impact dans les duels et évolue beaucoup en contre. C’était leur marque de fabrique l’année dernière, ils vont sûrement rester concentrés là-dessus. Il sont également à l’aise sur les coups de pied arrêtés avec des grands gabarits, et ont recruté cet été un attaquant assez costaud (Famara Diedhiou). Ça va être un match difficile et différent de celui Rennes. Il faut qu’on soit prêt à un vrai combat, dans le bon sens du terme."

L’adversaire

Le SCO Angers a disputé cet été 5 matchs amicaux. Le groupe emmené par Stéphane Moulin a décroché trois victoires : 4-0 face à la Breizh Académie, 3-1 contre l’US Orléans et 3-0 contre Bordeaux. Angers s’est aussi incliné deux fois : 1-0 face à Niort et 2-0 contre... Rennes.

Lors de la première journée, le SCO s’est incliné 1-0 sur le terrain de Montpellier, grâce à un superbe but de Ryad Boudebouz dès la 8e minute. Malgré quelques occasions les angevins n’ont jamais pu recoller au score.

Les absents

Côté niçois, les absences de Walter Benitez, Maxime Le Marchand, Mickaël Le Bihan et Gautier Lloris (blessés) sont à déplorer. Lucien Favre a également décidé de se passer de Burner, Benrahma, Bosetti, Caddy, Rafetraniaina et Vercauteren, laissés à disposition de la CFA.

Kévin Gomis, transféré au Dundee United (Écosse) est également absent.

Quant aux angevins, les absents se nomment Anthony Mandréa (ancien niçois !), Fodé Doré, blessé à la cuisse, et l’attaquant nigérian Dickson Nwakaeme, qui jouera avec la réserve.

Le groupe niçois

Gardiens : Cardinale, Hassen

Défenseurs : Baysse, Bodmer, Boscagli, Dalbert, Ricardo, Sarr, Souquet

Milieux : Marcel, Cyprien, Koziello, Seri, Walter

Attaquants : Donis, Eysseric, Lusamba, Pléa.

Le groupe angevin

Gardiens : Petric, Michel

Défenseurs : Manceau, Andreu, Martinez, Traoré, Thomas, Pavlovic

Milieux : Bourillon, Santamaria, Ndoye, Tait, Capelle, Ketekeophomphone

Attaquants : Sunu, Toko Ekambi, Pépé, Diedhiou.

L’arbitre

L’arbitre du match sera Jérôme Miguelgorry. Il sera assisté à la touche par Eric Danizan et Frederic Hebrard. M. Miguelgorry retrouvera les Niçois qu’il avait déjà dirigé lors de la dernière rencontre face aux Angevins à l’Allianz le 15 janvier dernier. Les Aiglons s’étaient alors imposés grâce à un doublé de Hatem Ben Arfa (2-1).

Crédit photo et plus d’infos sur www.ogcnice.com

L’OGC NICE JOUERA EN ROUGE

Samedi, les joueurs de Nice ne porteront aucun de leurs trois maillots habituels. Pas d’hommage ni de fantaisie, seulement une règle de la Direction technique de l’arbitrage qui considère que les couleurs du Gym et celles de Angers ne sont pas assez distinguables.

Dans le même cas, l’an passé, Nice avait conservé des maillots bleus de la saison précédente. Cette fois, Macron a décidé de préparer un maillot inédit, entièrement rouge. Celui-ci sera combiné à un short et des chaussettes blanches.

Pour la petite histoire, sachez que ce maillot ne sera - malheureusement - pas commercialisé.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message