As Monaco- OGC Nice : attention au camouflet

L’AS Monaco n’a plus vaincu l’OGC Nice en principauté depuis la saison 1996-1997. Les deux dernières confrontations se sont soldées par deux 0-0 malgré un penalty d’Ederson stoppé par Roma l’an dernier. Du côté des Alpes Maritimes, on se souvient surtout des deux dernières victoires. Celle en demi finale de Coupe de la Ligue (1-0, but d’Ederson voir article ) et celle 4-3 le 2 octobre 2004 avec un triplé de Victor Agali après avoir été mené 3-0.

Tout cela est bien beau, ravive une étincelle chez beaucoup de Niçois mais appartient au passé. Le présent c’est samedi soir 20h au Stade Louis II. L’an dernier le derby opposé deux équipes en fin de classement, cette fois-ci, il oppose deux formations situées dans le haut de tableau. L’OGC Nice est actuellement classée en cinquième place avec 23 points, l’AS Monaco est huitième (21 points). Proches au classement mais les deux clubs ont eu un parcours différent. Nice s’est montré très régulier, est invaincue depuis cinq matches et n’a jamais perdu deux fois d’affilée. En principauté, c’est l’opposé. Les joueurs de Ricardo ont été irréguliers. Premiers après la sixième journée, ils ont plongé ensuite à la 12e place après avoir enchaîné cinq défaites. Invaincus depuis quatre rencontres, la barre semble être redressée et le navire monégasque navigue à nouveau en eaux calmes.

L’ASM peut compter sur des joueurs talentueux. La rentrée de Néné leur a fait beaucoup de bien. Les adversaires des rouge et blanc sont toujours sous la menace d’un exploit individuel d’un Menez, Pino, Piquionne, Gakpé. Derrière, Flavio Roma, le gardien italien, veille.

Du côté des Aiglons, c’est plutôt le collectif à mettre en évidence. Avec seulement douze buts encaissés en quatorze rencontres, la défense de l’OGC Nice est la deuxième de l’élite. L’attaque a plus de mal mais s’appuie sur Baky Koné, irrésistible cette saison, qui a déjà inscrit sept buts. A l’occasion du derby, le club de Nice jouera avec un nouveau maillot style camouflage, histoire de rester à l’affût et de guetter le bon moment pour sortir du bois. Attention à l’excès de confiance. Les monégasques ne sont pas des proies faciles. Le Vice-président de l’ASM, Gérard Brianti a montré sa gène par rapport au nouveau maillot Niçois : « C’est de mauvais goût. Je trouve ce maillot un peu agressif. C’est un peu fort. J’aime que Monaco rencontre Nice sous ses couleurs. Franchement, je me demande ce que va en penser la Ligue... ». Il fait écho à Frédéric Antonetti, l’entraîneur de l’OGC Nice, chez nos confrères du Parisien : « Je ne le trouve pas beau. Mon coup de coeur à moi, c’est le maillot rouge et noir. Celui-là n’a aucune signification. Certains se font plaisir. C’est l’heure du merchandising, comme on dit. » L’objectif de ce nouveau maillot était de faire parler et de vendre des nouveaux produits. L’objectif est atteint. Le plus important reste le terrain. Pour cela réponse samedi soir peu avant 22h.

Article 2006

Avant Match

Après match


Analyse de Claude Couvet, un des seuls journalistes neutres d’Actufoot06 puisqu’il suit l’AS Cannes :

"L’OGC Nice fait preuve depuis le début de saison d’un esprit collectif et d’une solidarité à toute épreuve. Le match contre le PSG en est l’exemple parfait. Cette équipe s’appuie sur des joueurs d’expérience comme Echouafni, Laslandes, Rool ou encore Hognon. Il y a une belle complémentarité entre les trois attaquants. Laslandes avec ses qualités de remiseur et sa faculté à garder le ballon. Koné, qui peut faire la différence avec sa vitesse et Ederson, capable de débloquer la situation sur des exploits individuels. Ce dernier réussit d’ailleurs assez bien contre Monaco. On se souvient de son tir victorieux de 40 mètres au stade du Ray en 2005 ou de son but en demi-finale de la coupe de la Ligue au Louis II en 2006. En revanche, il rata un penalty la saison dernière à Monaco…Côté monégasque, il y a des individualités de très grande qualité, mais le collectif ne tourne pas encore à plein régime. Le danger peut venir de Menez, Meriem et Piquionne dont la réputation n’est plus à faire mais également des Sud-américains Pino et Nene. Défensivement Monaco est bien armée avec des joueurs comme Bolivar et Monsoreau. Les deux derniers Monaco-Nice en L1 se sont soldés par des 0-0 et je vois bien un score identique cette saison. Les talentueux Roma et Lloris devraient garder leur cage inviolée."

Actufoot spécial OGC Nice, chaque veille de match dès vendredi

Les supporters niçois réclamaient depuis longtemps un magazine made in Nice. En toute humilité mais plein d’ambition, c’est le nouveau pari en rouge et noir d’Actufoot. Tous les ingrédients qui font son succès depuis 6 ans déjà seront réunis pour coller au plus près à l’actualité des Aiglons. La grande interview, le portrait, la question de la semaine, le consultant, l’interview en images, les jeunes, le face-à-face, la tribune du supporter et toutes les news… Autant de rubriques que vous pourrez retrouver dès vendredi 30 novembre dans le n°1 d’Actufoot spécial OGC Nice, le premier hebdomadaire entièrement consacré à l’OGC Nice. Vendu en kiosques au prix de 0,70 euros, il paraîtra chaque semaine de match, le vendredi. C’est votre avant-match. L’indispensable complément du gratuit Actufoot06, pour vivre pleinement la rencontre du samedi.

Toute l’équipe d’Actufoot remercie les supporters de leur soutien depuis février.

Actufoot spécial OGC Nice, chaque semaine de match le vendredi, 20 pages, 0,70 €.

La rédaction de Nice-Premium salue cette initiative et souhaite beaucoup de réussites et de succès à cette nouvelle publication de nos confrères et amis d’Actufoot.

Infos diverses

Billetterie

Il n’y a plus aucune place à la vente à Nice pour le match Monaco-Nice.

Il faut s’adresser désormais à Monaco :

- FNAC

- CARREFOUR

- STADE LOUIS II de 9h30 à 18h30

Les billets au Stade Louis II ne seront vendues que sur présentation d’un justificatif de résidence à Monaco ou dans les villages aux alentours proches.

Tradition

L’ensemble des supporteurs de l’OGCNice organisent un déplacement en deux roues pour le match Monaco - OGCNice le samedi 1 décembre.

Rendez-vous place de l’île de beauté (Port de Nice en face l’église) à 16H30 .

Point blessés

APAM : coup cheville droite

ABARDONADO : élongation cuisse gauche

HELLEBUYCK : lésion musculaire cuisse gauche

Citation du jour :

« Pratiqué avec sérieux, le sport n’a rien à voir avec le fair-play. Il déborde de jalousie haineuse, de bestialité, du mépris de toute règle, de plaisir sadique et de violence ; en d’autres mots, c’est la guerre, les fusils en moins. » (Georges Orwell)

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message