AS Nancy - OGC Nice (0-1) : le Gym conserve la tête

Malmené en début de match, Nice a su puiser dans ses ressources pour décrocher une victoire importante (0-1) sur le terrain de Nancy, grâce à un nouveau but d'Alassane Pléa.

Marqués par le décès de René Marsiglia, ancien joueur et entraîneur du Gym, les Rouge et Noir avaient à cœur de briller pour lui rendre hommage. Ce déplacement à Nancy s’annonçait piégeux et relativement compliqué à gérer. Tous les points étant importants à prendre, les deux équipes comptaient sur ce match pour tenter d’en récupérer le plus possible.

Le désormais traditionnel 3-5-2 est reconduit. Mais Balotelli (resté à Nice), Belhanda, Seri et Koziello (sur le banc) sont remplacés par Pléa, Eysseric, Bodmer et Walter. Lucien Favre a fait tourner son effectif avant un déplacement déjà important à Krasnodar jeudi soir.

Monaco s’étant imposé à Angers, Nice n’a pas le droit à l’erreur s’il veut garder son fauteuil de leader. Et il faut profiter du faux pas parisien à Toulouse pour prendre des points.

Pourtant, le début de match est plus à la faveur des locaux. Nancy se procure des occasions, mais Mandanne (20e, 24e) et Lenglet (37e) ne concrétisent pas. Plus incisifs, les nancéiens bloquent le jeu niçois. La seule occasion niçoise est à mettre au crédit de Alassane Pléa, auteur d’une superbe frappe lointaine obligeant N’Dy Assembé à la parade (26e).

Pléa libère les Aiglons

Après la pause, les niçois se ressaisissent. Et le match bascule en deux minutes. N’Dy Assembé repousse une tête de Sarr (57e). A l’autre bout du terrain, une minute plus tard, Koura échoue à tromper Yoan Cardinale, le portier niçois. Deux minutes passent et Eysseric sert parfaitement Pléa dans le dos de la défense. Celui-ci n’a plus qu’à tromper N’Dy Assembé (0-1, 60e).

Sonnés, les nancéiens reculent et subissent. Eysseric manque de doubler la mise à la 73e, tout comme Bodmer quelques minutes plus tard. Derrière, Dante et Baysse tiennent la baraque. Nice gère sa fin de match, et malgré les 15 tirs de Nancy (mais aucun cadré !), le verrou ne saute pas et le Gym s’impose à nouveau au terme d’un match peu enthousiasmant mais au cours duquel Nice a su imposer sa patte technique et montrer l’étendue de son talent.

Cinquième victoire en sept matchs pour l’OGC Nice, qui reste toujours invaincu cette saison. Et qui se réinstalle sur la plus haute marche du podium. De bon augure avant le déplacement périlleux à Krasnodar jeudi, en Ligue Europa.

La stat’ : 4

Nice n’a eu besoin que de quatre tirs cadrés sur treize pour trouver la faille face à Nancy. A l’inverse, les nancéiens ont vraiment manqué de réussite puisqu’ils n’ont cadré... Aucune frappe, malgré quinze tentatives.

La réaction de Lucien Favre :

« En tant qu’entraîneur je prépare tous les matchs pour les gagner, sinon il faut faire un autre métier. Bien sûr que les points pris sont très importants, ça donne du crédit à tout. Mais on les a obtenus en équipe. Ce qui n’est pas anecdotique, c’est qu’on a 17 points en 7 matchs. On savoure d’une certaine manière, mais ce sont les matchs à venir qui comptent. »

La réaction de Rémi Walter :

« Ce n’était pas évident, on le savait. C’est ce qu’on était venu chercher. C’est le fruit d’un bon travail à l’entraînement de la part de tout le groupe. On voit que l’on peut permuter, qu’il y a une bonne rotation, on a un bon effectif. Même si on est jeune, on arrive à avoir de l’expérience avec les dernières recrues que l’on a eues. C’est un bon mix qui nous permet d’être performant. A la 7e journée, cette place de leader est anecdotique. Il faut continuer et prendre les matchs les uns après les autres avec toujours l’optique de faire un résultat. »

A Nancy, Stade Marcel Picot,
AS Nancy Lorraine 0-1 OGC Nice (mi-temps 0-0)

Affluence : 17 580 spectateurs

Arbitre : M. Antony Gautier

But : Pléa (60e) pour Nice

Avertissements : Nguessan (10e), Badila (38e), Lenglet (72e) à Nancy ; Bodmer (24e) à Nice

AS Nancy : Ndy Assembé - Lenglet, Badila, Chretien (Robic, 74e), Cabaco, Marchetti - Nguessan (Dia, 66e), Pedretti, Cetout - Mandanne, Hadji (cap ; Koura, 31e)

OGC Nice : Cardinale - Baysse (cap.), Dante, Sarr - Ricardo, Cyprien, Bodmer, Walter, Dalbert - Eysseric (Belhanda, 83e) - Plea (Donis, 90e+1)

L’INTER MILAN SURVEILLE MALANG SARR

Apparu à sept reprises cette saison en championnat, Malang Sarr (17 ans), le défenseur central de Nice, aurait notamment été remarqué par la cellule de recrutement de l’Inter Milan, a-t-on appris dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport. A en croire les informations du quotidien italien, les Nerazzurri auraient décidé de suivre de près les performances du protégé de Lucien Favre.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message