AS Saint-Étienne - OGC Nice (0-1) : la marche en avant reprend

Les niçois n'ont pas tremblé à Geoffroy Guichard et se sont offerts un nouveau succès (0-1) face à des stéphanois trop peu entreprenants dans le jeu.

Dépassés ce week-end à la différence de buts par Monaco et le Paris Saint-Germain, les Rouge et Noir se savaient attendus au révélateur stéphanois ce dimanche soir. Les Verts, invaincus en Ligue 1 depuis 6 matchs comptaient bien faire chuter le leader niçois pour la deuxième fois de rang en Ligue 1.

Alors que le Gym s’organise en 4-3-3 (ou 4-3-2-1), l’ASSE présente une défense à 5. Privés de ballon par les Niçois (possession de 63/37 à la pause), les hommes de Galtier ne semblent pourtant pas vouloir sortir de leur moitié de terrain, probablement avertis de la dangerosité du Gym sur les attaques rapides. La première période est par conséquent tactique et fermée. Mika Seri est le premier à s’illustrer suite à un débordement de Ricardo et une superbe passe en retrait du Portugais, mais le mileu niçois bute sur Stéphane Ruffier (29e). Son homologue niçois Yoan Cardinale s’illustre lui aussi avec une belle claquette devant Nolan Roux (33e).

Réveil tardif pour les niçois

Solide durant l’acte initial, le Gym a sû "piquer" à l’heure de jeu. Habitués à ouvrir le score rapidement, les Aiglons ont du patienter jusqu’à la 62e minute et une attaque venue de la gauche emmenée par Belhanda et Dalbert. Sur un mauvais dégagement de Veretout, Eysseric récupère le ballon à l’entrée de la surface. Le joueur prêté à l’ASSE la saison passée crochetait Perrin et plaçait une frappe du gauche dans la lucarne de Ruffier qui ne pouvait rien faire (0-1, 63e). Une belle revanche pour celui qui avait vu sa première saison à Nice stoppée par un tacle incontrôlé sur Jérémy Clément (saison 2012-2013).

Malgré plusieurs belles opportunités pour l’infatigable Alassane Pléa, qui voyait ses frappes flirter avec le poteau (65e, 67e), sa tête repoussée par Ruffier (68e) et son pointu après une belle percée contré par Malcuit (85e), Nice tient bon. Ce maigre avantage aura permis à l’ASSE d’espérer jusque dans les derniers instants, mais le Gym, serein, solide et appliqué, ne concède pas une seule frappe cadrée de toute la seconde période.

Nice récupère donc son fauteuil de leader après une nouvelle victoire, avec trois points d’avance sur le PSG et Monaco. La semaine prochaine s’annonce explosive avec la réception de Bastia pour un nouveau derby, alors que Paris se déplace à Lyon et Monaco reçoit Marseille. Mais avant ça, une autre "finale" se profile : le déplacement à Schalke jeudi, en Ligue Europa.

La stat’ : 35

Comme le total de la possession des stéphanois. Sevrés de ballons par Nice, ils ont enregistré leur plus faible taux de possession du ballon lors d’un match de Ligue 1 cette saison.

La réaction de Lucien Favre :

« Sur l’ensemble du match, la victoire est méritée. Nous avons souffert. Nous avons eu des pertes de balles dans des zones dangereuses. Saint-Etienne aurait pu marquer. Cela aurait pu coûter cher. Il fallait jouer, bien défendre également. C’est ce que nous avons tenté de faire. Nous aurions pu mettre un 2-0 plus vite mais n’oublions pas qu’à 0-0, Roux manque une tête très importante. Cela aurait été difficile en étant mené face à une équipe très dure à bouger et bien organisée. »

La réaction de Jean-Pierre Rivère :

« La plus grosse absence pour moi ce soir ce sont nos supporters. C’est dommage. À Nice, on a un projet et ils en font absolument partie. Maintenant il va falloir qu’on prenne des décisions parce-que ce n’est plus possible d’interdire à nos supporters de se déplacer. Ça fait 2 ans qu’il ne se passe absolument rien à Nice : il y a une super ambiance, c’est festif, quand on joue à l’extérieur en Coupe d’Europe ils se déplacent en masse et sont derrière l’équipe. C’est dommage qu’ils ne soient pas là avec nous pour partager ce moment. C’est vraiment regrettable. »

La réaction de Yoan Cardinale :

« Cette victoire fait beaucoup de bien. Nous voulions nous rattraper de la défaite à Caen. Nous voulions bien faire par rapport à l’interdiction de déplacement des supporters. Nous avons bien maîtrisé. Il y avait la place pour gagner plus largement, marquer un deuxième but. Mais l’essentiel est de marquer une fois de plus que l’adversaire. Nous nous focalisons sur nous, sans regarder le PSG, Monaco ou Lyon. Nous avons mis les deux dernières défaites de côté pour bien repartir. »

A Saint-Étienne, stade Geoffroy-Guichard,
Saint-Étienne 0-1 OGC Nice (mi-temps : 0-0)

Affluence : 30 004 spectateurs

Arbitre : M. Frank Schneider

But : Eysseric (63e) pour Nice

Avertissements : Söderlund (34e), Lacroix (48e) à St Etienne ; Belhanda (90e+4e) à Nice

AS Saint-Etienne : Ruffier - Théophile-Catherine, Lacroix, Perrin (cap.) - Malcuit, Veretout, Selnaes (Dabo, 82e), Saivet, M’Bengue (Monnet-Paquet, 69e) - Roux (Nordin, 82e), Soderlund

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Dante (cap.), Sarr, Dalbert - Seri (Koziello, 82e), Cyprien, Walter - Eysseric (Bodmer, 90e), Belhanda - Plea (Donis, 90e+4)

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message