Bordeaux - OGC Nice (0-0) : Nice sauvé par Benitez

Parfois bousculé par son adversaire bordelais, le très jeune onze de Lucien Favre a tenu le choc, avec un excellent Benitez et - enfin - de la réussite.

Déjà privé de Dante (suspendu) et de Balotelli (courbaturé), Lucien Favre avait décidé de préserver au coup d’envoi quatre autres titulaires du match disputé 72h plus tôt dans la glacière moscovite. En conséquence, le onze de départ du Gym présentait un visage inédit et très rajeuni (22 ans de moyenne d’âge), avec la première titularisation en attaque d’Ihsan Sacko, la recrue du mercato hivernal.

Fatiguée, remaniée, rajeunie, l’équipe de Lucien Favre était coupable de quelques approximations à la relance en début de match, pas mises à profit par les Bordelais. Les Aiglons parvinrent même à se créer la première occasion de la partie avec une frappe de Plea, bien lancé par Sacko, de peu à côté du but de Costil.

Peu en veine ces derniers temps, le Gym put enfin profiter d’un peu de réussite ce dimanche après-midi. Lorsque ce n’était pas Benitez, impérial devant Braithwaite (14e) ou De Préville (65e), ce furent les montants du but du portier argentin qui lui vinrent en secours, sur des frappes de Meïté (12e), De Préville (14e) ou en fin de partie sur une déviation de Baysse (90e) puis un missile de De Préville (91e).

Offensivement, Alassane Plea a comme à son habitude beaucoup travaillé et aurait pu ouvrir la marque sur un centre fuyant de Lees-Melou mais il manqua une pointure au numéro 14 niçois pour reprendre (30e). La fin de partie fut plus compliquée pour les Niçois qui ne pesèrent plus offensivement mais qui obtiennent un excellent partage des points compte tenu des circonstances, face à un adversaire direct. Un point qui devra être bonifié vendredi prochain face à Lille (19h à l’Allianz Riviera) pour entamer une remontée au classement.

LA RÉACTION DE LUCIEN FAVRE

« C’est un très bon point. Bordeaux a 4 barres, de notre côté nous avons deux occasions. Mis à part ces tirs sur les montants, on n’a quasiment concédé aucune autre occasion. Nous avons eu trop de perte de balle lorsque nous étions sous pression. Il y a eu un manque de rythme dans nos déplacements, des soucis techniques. On s’attendait à un match dur. Compte tenu de tous les changements, ce nul est correct. Je ne suis pas pour autant aveugle sur le boulot technique, tactique qu’on a à faire pour mettre plus en danger l’adversaire. Nos dernières prestations ont été très correctes malgré les défaites à Dijon, contre le Lokomotiv. On a fait des bonnes choses sur ces matchs, mais il nous a manqué de les tenir sur 95 minutes. Je vais devoir me répéter encore une fois, mais c’est une saison qui s’annonçait difficile dès le départ, et qui l’est. Au niveau du jeu ces derniers temps c’était pas mal, même si aujourd’hui je suis conscient que ce n’était pas terrible du tout. Mais au moins tout le monde a travaillé, sur les courses de retour notamment. On fait quelques erreurs de placement qui ont permis à Bordeaux d’avoir des occasions, mais pour une fois nous avons eu de la réussite et ce 0-0 est positif ».

LA RÉACTION DE ADRIEN TAMEZE

« Ils ont touché pas mal de fois les montants, aujourd’hui c’était dans notre sens, on prend. C’est toujours important de préserver notre cage inviolée. Nous avons eu un long déplacement à Moscou, ce n’était pas facile. Il y a eu pas mal de changements, mais les entrants ont prouvé qu’ils pouvaient jouer en ramenant ce point. Ils étaient dans une spirale positive depuis leur changement de coach, et c’était important de ne pas perdre face à un concurrent direct ».

LA RÉACTION DE JEAN-VICTOR MAKENGO

« Nous avons eu un match un peu compliqué, l’enchaînement était assez difficile après Moscou. Nous ressortons avec un match nul, et tout point est bon à prendre. Nous avons subi les assauts adverses, mais nous sommes restés solides et avons eu l’état d’esprit qu’il fallait pour ne pas encaisser de but. Ça nous a souri aujourd’hui. Nous sommes toujours dans le coup et nous allons tout faire pour inverser la tendance et renouer avec le succès ».

A Bordeaux, Matmut Atlantique,
Girondins de Bordeaux 0-0 OGC Nice

Affluence : 22 000 spectateurs environ

Arbitre : Frank Schneider

Avertissements : Vada (78’), Pablo (78’) à Bordeaux ; Coly (26’), Makengo (38’) à Nice

Bordeaux : Costil (cap.) - Sabaly, Baysse, Pablo, Poundjé - Plasil, Lerager, Meïté - Kamano (Vada, 75’), Braithwaite (Laborde, 61’), De Préville

OGC Nice : Benitez - Burner, Marlon, Sarr, Coly - Mendy (cap.), Tameze, Lees-Melou (Cyprien, 89’) - Sacko, Plea, Makengo

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message