EA Guingamp - OGC Nice (0-1) : le Gym reste au sommet

Nice s'est imposé sans véritablement trembler sur la pelouse de Guingamp hier soir. Grâce à cette victoire, les Aiglons reprennent un peu le large en tête du classement.

Les Aiglons n’enregistrent qu’un seul changement dans leur onze de départ par rapport à celui de Bastia. Vincent Koziello succède à Rémi Walter au milieu de terrain. Comme d’habitude, Nice prend le match en main d’entrée de jeu. Et il ne faut que cinq minutes à Younès Belhanda pour ouvrir le score sur une superbe frappe enroulée (5e).

Si, comme face aux Corses, les Niçois auraient pu s’échapper et marquer le but du break (tête de Dante sur la barre à la 14e, face à face perdu par à la Pléa 16e), ils n’ont cette fois pas eu de perte de concentration pour remettre leur adversaire dans le match. En première période, Yoan Cardinale s’illustre sur deux belles envolées (15e, 45e) pour mettre en échec des frappes de Didot puis Salibur.

En seconde mi-temps, les Aiglons souffrent mais tiennent. Mais quoi de plus normal face au 5e de Ligue 1, jusque-là invaincu sur sa pelouse et qui allonge le jeu dans le dernier quart d’heure en espérant trouver une ouverture, n’y parvenant pas dans son jeu de passes.

Les Bretons se heurtent à une équipe azuréenne solidaire, remarquablement organisée autour de son capitaine Dante, auteur d’une performance de grande classe, et à la sérénité de Yoan Cardinale, parfait sur sa ligne et qui ne relâche pas un seul des nombreux ballons qu’il doit négocier dans un second acte stressant.

La stat’ : 5 sur 7

Le Gym vient de remporter sa cinquième victoire en sept déplacements. Les 3 points obtenus au Roudourou venant s’ajouter aux 13 précédents obtenus en déplacement, le Gym devient, avec 16 points, la meilleure équipe de Ligue 1 à l’extérieur, devant le PSG (15 points) et Monaco (14 points, avec un match de plus).

La réaction de Lucien Favre :

« C’est difficile de faire des points ici. Tous les matchs se tiennent à rien du tout. Guingamp est dangereux à la maison. Ils ont des joueurs athlétiques, de très bons joueurs en un contre un, notamment sur les côtés, et ça c’est très difficile à contenir. Si vous ne défendez pas bien, ça peut être très dangereux. »

La réaction de Vincent Koziello :

« Nous parvenus à conserver notre avantage, chose que nous n’avions pas su faire face à Bastia. Cela prouve que l’équipe progresse et apprend de ses erreurs. C’était un match costaud, face à une très belle équipe qui était encore invaincue à domicile. Ils ne nous ont pas laissé jouer, avec un gros pressing. C’est super pour nous de repartir avec les 3 points. Nous étions très concentrés sur notre sujet, et cela a porté ses fruits. Nous avons eu des opportunités de tuer le match, que nous n’ avons pas concrétisées. À nous de tirer les enseignements de cette rencontre pour faire mieux la prochaine fois. Nous avons un gros mental et une grosse cohésion de groupe. Et nous continuons à gagner en produisant du jeu. L’emporter ici à Guingamp, c’est important pour la suite. »

EA Guingamp 0-1 OGC Nice (mi-temps : 0-1)

Affluence : 16 680 spectateurs

Arbitre : Benoît Millot

But : Belhanda (5e) pour Nice

Avertissements : Kerbrat (66e), Diallo (89e) à Guingamp ; Belhanda (52e) à Nice

EA Guingamp : Johnsson - Ikoko, Sorbon, Kerbrat, Marçal - Deaux (Diallo, 78e), Didot, Blas (Mendy, 57e) - Coco, Briand (cap.), Salibur (De Pauw, 75e)

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Dante (cap.), Sarr, Dalbert - Koziello, Cyprien, Seri (Bodmer, 84e) - Belhanda, Eysseric (Walter, 89e) - Plea (Donis, 78e)

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message