L’OGC Nice ouvre ses portes aux enfants du Club des Supporters

Hier matin, les joueurs de l'OGC Nice ont ouvert les portes de leur centre d'entraînement aux enfants du Club des Supporters. L'occasion pour les jeunes supporters du club de pouvoir côtoyer leurs idoles.

Ils étaient plus de 60 Pichouns à avoir répondu à l’appel du Club des Supporters ce mercredi matin. S’évadant un jour de leur quotidien d’écolier pour vivre celui de footballeur en herbe, avec la bénédiction de leurs parents, venus nombreux sous le soleil de la Plaine du Var.

Une fois les formalités accomplies, la relève fait son entrée sur le terrain. Crampons aux pieds, maillot rouge et noir sur le dos, et prête à en découdre. Une fois Dante, Le Bihan et consorts salués d’un "check" de la main, coach Gioria siffle le début de la récréation.

La séance a été décomposée en 5 ateliers. Les enfants peuvent travailler leur conduite de balle avec Srarfi et Lloris, perfectionner leur frappe avec Eysseric et Lusamba, leur précision avec Super Mario et Bosetti ou même affronter Dante, Le Marchand, Le Bihan, Ricardo, Koziello et Dalbert sur mini terrain, entre autres.

« Ils ont les yeux qui pétillent, ils essaient de s’appliquer. Pour nous, c’est important de leur donner du plaisir » témoigne Valentin Eysseric.

« On a des parents qui nous ont dit que c’était mieux que Noël », raconte Solange Claude, la présidente du Club des Supporters. Depuis qu’ils l’ont annoncé à leurs enfants, ils n’ont jamais été aussi sages. D’autres parents leur ont réservé la surprise. Les petits ont halluciné. Ce sont des moments magiques. On est très reconnaissant envers le club, qui joue le jeu et nous permet de donner autant de bonheur aux enfants. »

« Cette manifestation est un des moments incontournables de la saison, abonde Virginie Rossetti, directrice de la communication de l’OGC Nice. Un événement devenu tradition puisque c’est la 14e année consécutive que nous l’organisons main dans la main avec le CDS. Voir tous ces enfants vêtus de rouge et de noir côtoyer les pros et constater de nouveau le plaisir que peut procurer le football est une immense fierté ».

Une heure seulement après le début, c’est déjà fini. Mais les enfants garderont un souvenir impérissable de ce moment. « Je reviendrai l’année prochaine. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que je sois trop grande » conclut Elona, le sourire aux lèvres et des étoiles plein les yeux.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message