Lille OSC - OGC Nice : le sprint final est lancé

En déplacement ce soir à Lille (20h45), l'OGC Nice n'a plus le droit à l'erreur, sous peine de voir Monaco et Paris s'éloigner encore un peu plus.

L’adversaire

L’hiver fut très actif du côté de Lille. Dans les hautes sphères du club, Gérard Lopez est devenu actionnaire majoritaire et président, en lieu et place de Michel Seydoux, installant dans le même temps Marc Ingla au poste de directeur général. Sur le banc, en attendant l’arrivée de Marcelo Bielsa au mois de juillet, officialisée par le club nordiste le 19 février dernier, Franck Passi a succédé à Patrick Collot, ce dernier ayant assuré l’intérim sur le banc suite au départ de Frédéric Antonetti.

Pas mal de mouvements ont également été enregistrés au sein des joueurs, puisque 6 nouveaux éléments ont posé leurs valises au domaine de Luchin (El Ghazi, Gabriel, Kishna, Alonso, Bahlouli, Xeka) et 7 ont quitté le club (Sankharé, Tallo, Obbadi, Civelli, Mendes, Amalfitano, Mothiba). De la jeunesse et du sang neuf ont donc été injectés à un groupe qui occupe actuellement la 13e place de l’élite et compte 10 victoires, 7 nuls et 14 défaites à son bilan.

Les absents

Côté lillois, les absents sont Basa, Soumaoro, Mendyl, Arcus et Bahlouli.

Concernant les niçois, Paul Baysse et Mounir Obbadi ne sont pas encore aptes à retrouver la compétition.

Le groupe lillois

Gardiens : Enyeama, Maignan

Défenseurs : Corchia, Béria, Gabriel, Junior Alonso, Palmieri

Milieux de terrain : Amadou, Mavuba, Xeka, Bissouma, Bauthéac, Lopes, Sliti

Attaquants : Eder, Benzia, De Préville, El Ghazi, Kishna

Le groupe niçois

Gardiens : Cardinale, Benitez

Défenseurs : Souquet, Burner, Le Marchand, Ricardo, Dalbert, Dante, Sarr

Milieux : Belhanda, Seri, Eysseric, Walter, Koziello

Attaquants : Balotelli, Le Bihan, Srarfi, Donis

L’arbitre

Le match sera arbitré par Amaury Delerue.

NICE - PARIS SG : C’EST TOUT VENDU !

Alléchant sur le terrain, le choc de la 35e journée entre les actuels 2e et 3e de Ligue 1 se jouera dans une Allianz Riviera à guichets fermés.

A plus de trois semaines de la rencontre et alors que la date et l’horaire définitifs n’ont toujours pas été officiellement annoncés par la LFP, toutes les places mises en vente (hors secteur visiteurs) ont été écoulées pour le choc face à Paris (week-end des 29 et 30 avril).

Débutée par une priorité offerte aux abonnés voilà 15 jours, la billetterie a baissé le rideau jeudi soir, sur un total de 32 000 places vendues (abonnés compris) dépassant ainsi la plus forte affluence de la saison enregistrée en septembre contre Marseille (31 194).

Il faudra attendre de connaitre l’occupation et le remplissage du secteur visiteurs pour savoir si le record établi en mai 2016 face à St Etienne (35 596 spectateurs) est susceptible tomber.

Avant cela, le Gym aura accueilli Nancy (samedi 15 avril). Une autre étape majeure dans le sprint final. Elle aussi méritera la mobilisation de tout le peuple niçois.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message