Le Lokomotiv Moscou ne vient pas à Nice en touriste

Adversaire du Gym en 16e de finale de la Ligue Europa, le Lokomotiv Moscou est un club peu connu du grand public. Leader du championnat de Russie, il compte dans ses rangs l'ancien niçois Pejcinovic.

Trêve oblige, le dernier match officiel du Lokomotiv Moscou remonte au 11 décembre dernier (victoire 3-1 chez le FC Tosno). Il s’agissait de sa 14e victoire en championnat (en 20 match).

Depuis, il a enchaîné les matchs amicaux, en prévision du match face à l’OGC Nice. Son entraîneur, Yuri Semin, estime que son équipe n’est "pas à 100%" mais que son équipe peut l’emporter grâce à "sa volonté et sa détermination".

Premiers partout

Largement leader du championnat russe, le Lokomotiv compte 8 points d’avance sur son premier poursuivant, le Zénith Saint-Petersbourg.

En Europa League, il est sorti premier d’une poule composée du FC Copenhague (Danemark), du Sheriff Tiraspol (Moldavie) et du Fastav Zlin (République Tchèque).

Quelques fortes individualités

Du côté de l’effectif russe, on reconnait certaines têtes connues du football mondiale.

Le premier a laissé un bon souvenir à Nice. Il a été associé, pendant 4 ans (2010-2014) dans l’axe de la défense niçoise avec un certain Renato Civelli. Il s’agit du défenseur serbe Nemanja Pejcinovic. Aujourd’hui âgé de 30 ans, il entame sa 4e saison en Russie en ayant participé à 78 matchs.

On y retrouve également Vedran Corluka (ex-Tottenham), Igor Denisov (Dynamo Moscou) ou encore Maciej Rybus (ex-OL).

Devant, Eder, le bourreau de l’équipe de France en 2016 est également présent. Il est accompagné du péruvien Jefferson Farfan et du brésilien Ari, qui avait fait très mal au Gym l’année passée avec le club de Krasnodar (2 buts).

Crédits Photo : footballexpert.com, zimbio.com

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message