Mercato : l’OGC Nice présente ses deux dernières recrues

L'OGC Nice a réalisé deux gros coups en fin de mercato : Mario Balotelli et Younès Belhanda évolueront sous les couleurs rouges et noires cette saison. Les deux joueurs ont été présentés à la presse hier midi.

La salle de presse de l’Allianz Riviera était plus remplie que d’habitude, hier midi. Et pour cause, la principale attraction étant un footballeur international italien, les médias étrangers ont fait le déplacement.

Younès Belhanda a ouvert le bal, après un préambule signé du président Jean-Pierre Rivère. Ce dernier s’est félicité "du mercato de qualité" fait par "un club en construction". Neuf recrues, trois jeunes intégrés à l’effectif, et énormément de travail à venir. Le président du Gym a rappelé que "le rôle d’un club de football est de rendre ses supporters heureux". A en lire les réactions des fans sur les réseaux sociaux, c’est chose faite.

« Nice, un club qui monte »

Younès Belhanda a été contacté il y a "environ trois semaines" par le club, qui le voulait vraiment. L’ancien milieu de terrain montpelliérain, champion de France en 2012, "n’a pas signé car Balotelli signait aussi", le transfert s’étant fait dans les dernières heures du mercato. "Le Gym est un club qui monte, qui monte... J’ai déjà suivi ses performances la saison dernière, c’est une équipe qui joue au foot", se réjouit Belhanda, également grand fan de Hatem Ben Arfa. Le milieu de terrain s’est même offert un joli compliment à l’intention du jeu niçois : "le milieu avec Seri et Koziello rappelle celui du Montpellier champion en 2012, avec Saihi et Estrada notamment".

"On est des compétiteurs, on va essayer de gagner tous les matchs et de faire monter l’OGC Nice le plus haut possible. De mon côté, je vais aussi pouvoir aider l’équipe car je possède une petite expérience en France et en Europa League."

"J’ai appris à la jouer à fond à l’étranger. Sur le plan personnel, je ne regrette pas du tout mon exil à Kiev. J’ai eu mes enfants à là-bas. Humainement, tu changes, tu t’adaptes, tu fais tout tout seul. Je voulais découvrir l’étranger, trouver une zone de non-confort. Je l’ai trouvée. Maintenant, c’est une autre étape de ma carrière qui commence."

« Zlatan jouait à Paris, moi je joue à Nice »

C’est ensuite Mario Balotelli qui s’est présenté face aux journalistes. Il a d’emblée assuré que "la décision est uniquement sportive et footballistique". Sa priorité est de jouer, et Super Mario a estimé que Nice était le mieux pour lui. Balotelli a d’ailleurs précisé que des équipes italiennes l’ont approché en toute fin de mercato, mais qu’il a refusé, l’envie de jouer pour le Gym étant trop forte.

Après avoir marmonné quelques mots de français ("j’espère que cette année sera très bonne. C’est tout"), Balotelli a salué "l’esprit familial du club, avec un groupe de jeunes". Son avis sur la Ligue 1 ? "C’est un championnat très tactique et très physique. Je ne pense pas au championnat, juste à mon équipe et à ce que veut l’entraîneur. On doit se concentrer sur notre jeu."

L’international italien est ambitieux. Et comme Younès Belhanda, il ne compte pas faire de la figuration en Ligue Europa : "Aucune équipe ne joue une compétition pour perdre. Je joue pour gagner. Nice joue pour gagner. Cette compétition, on va la prendre et essayer d’y figurer au mieux."

Il s’est également offert quelques sorties sympathiques, par exemple en répondant à une question sur Zlatan Ibrahimovic : « Zlatan jouait à Paris, moi je joue à Nice », avec sourire en coin, ou encore en refusant de commenter les rumeurs d’une passion pour les sorties en boîte de nuit, dans une région ou celles-ci sont légion.

Un nouveau schéma tactique pour le Gym ?

Lucien Favre, l’entraîneur niçois, semblait ravi par l’arrivée de ses nouvelles recrues. Il a notamment déclaré au sujet de Younès Belhanda : "Quand on m’a donné son nom, j’ai dit ok tout de suite. Je garde en tête ce qu’il a accompli à Montpellier en 2012, mais aussi ce qu’il a fait ensuite en Ukraine puis à Schalke. J’ai également passé quelques coups de fil. Tous très positifs."

Mais Mario Balotelli n’est pas en reste : "La qualité la plus importante d’un entraîneur c’est l’honnêteté. Je lui ai dit ce que nous faisions à l’entrainement, les possibilités tactiques, et que je ne faisais aucune différence entre les joueurs. Les meilleurs jouent. Il doit recommencer un travail, car il sort de saisons difficiles. On ne sait pas encore tout à fait où il en est physiquement. Pour ce qui est de la technique, les deux pieds, l’efficacité devant le but, je ne me fais pas de souci. Il a montré par le passé des qualités énormes".

Crédit photo et plus d’infos sur www.ogcnice.com

Le prochain match de l’OGC Nice aura lieu le dimanche 11 septembre à 20h45, face à l’Olympique de Marseille. Le premier derby de la saison se jouera à l’Allianz Riviera.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message