OGC Nice - AJ Auxerre (3-2) : Qualification sans éclat pour le Gym

Trois jours après leur victoire à Bordeaux (1-0), les Niçois se sont qualifiés pour les 1/8e de finale de la Coupe de la Ligue suite à leur victoire face à Auxerre 3 buts à 2. Une qualification douloureuse tant les visiteurs ont poussés dans les dernières minutes.

Deuxième victoire consécutive pour l’OGCNice. Après le succès à Bordeaux dimanche dernier (1-0), les coéquipiers de Christophe Jallet, capitaine hier soir, ont enchainés et enclenche une série positive. Série positive en termes de résultats certes, mais toujours aussi inquiétante au niveau du jeu. Les auxerrois ont eu les opportunités dans les derniers instants pour égaliser et envoyer les deux équipes aux tirs-aux-buts (le règlement de la Coupe de la Ligue est tel que les prolongations font place directement à la séance de penalties).

Une équipe remaniée

Contraint à composer son équipe avec de nombreux absents sur blessures (P.Lees-Melou, M.Le Bihlan, Y.Atal) et des joueurs suspendus (Dante et M.Balotelli), Patrick Vieira aligne un onze remanié. Remi Walter, Racine Coly, Bassem Srarfi et Myziane Maolida intègrent l’équipe. A la pointe de l’attaque, Allan Saint Maximin est remplacé dès la deuxième mi-temps par Ignatius Ganago, qui obtient du temps de jeu. Un certain turnover qui impact le jeu niçois. Le manque flagrant d’automatismes entre les joueurs est criant et provoque de nombreuses passes ratées et un certain nombre de fautes. De son côté Auxerre, qui a aligné aussi une équipe un peu remaniée, sort peu de son camps et ferme un peu le jeu.

Un match sans saveurs malgré les cinq buts

Les locaux mènent de deux buts à la mi-temps (2-0) grâce à la première réalisation de M.Maolida sous le maillot du Gym et à la belle frappe de R.Walter, bien aidé par le gardien juste avant la pause. Peu de temps après le retour des vestiaires, les Auxerrois profitent d’une mauvaise relance pour réduire l’écart (2-1). Ce but ramène les visiteurs dans le match et ces derniers mettent sous pression les locaux. Il faut attendre le deuxième but de R.Walter, sur penalty, pour souffler un peu. Raté. Deux minutes après, les pensionnaires de l’Abbé-Deschamps trompent le gardien azuréen W.Benitez d’une frappe à ras-de-terre et restent à portée de fusil de Nice. Malgré quelques opportunités dans les cinq dernières minutes, les hommes de Pablo Correa ne reviendront pas au score (défaite 3-2).

Bien que l’on ait vu 5 buts à l’Allianz Riviera (ce qui est rare), les supporters présents au stade ont de quoi être inquiets. La prestation offensive des deux équipes laisse clairement à désirer. Hormis les buts, aucunes occasions nettes. Les deux blocs défensifs étaient très bas et ne permettaient pas aux attaquants de s’exprimer. Pour preuve, sur les réalisations du soirs, quatre ont été faites sur des erreurs de l’adversaire. Encore des frayeurs défensives du côté du Gym. Un mal récurrent qu’il faudra régler rapidement si le club souhaite continuer sa série de deux victoires consécutives. Cela tombe bien, les hommes de Patrick Vieira accueillent Amiens, samedi, pour viser la passe de trois.

La réaction de Patrick Vieira : « Il y a eu un peu de soulagement au coup de sifflet final. On avait fait le plus dur en première mi-temps avec ces deux buts. Malheureusement, comme souvent, il y a eu un petit relâchement. Auxerre en a profité et nous avons commencé à reculer. Nous nous sommes mis en danger tout seuls. Ce match n’était pas notre meilleur, mais en Coupe, il faut savoir les gagner. On garde notre dynamique de victoires. »

La réaction de Christophe Jallet : « C’est une bonne soirée, même si cela a été compliqué en seconde période. Nous avons su être efficaces en contre-attaques. Ne pas avoir encore marqué un but, ça me trottait un peu, mais le but n’est pas une fin en soi. On encaisse encore des buts par manque de concentration. On va travailler. C’était important de gagner chez nous. On espère enchaîner devant Amiens samedi. »

Pierre Ferrand

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message