OGC Nice - Lille OSC (2-0) : le Gym poursuit sa remontée

Les Aiglons ont maîtrisé leur match face à Lille, pourtant troisièmes du championnat. Grâce à des buts de Cyprien et Saint-Maximin, ils poursuivent leur belle série et signent un match référence cette saison.

Ce dimanche, l’OGC Nice recevait le LOSC, équipe en forme du début de saison puisqu’à la troisième place du classement au début du match. Portés par des jeunes joueurs talentueux et des vieux briscards (parmi lesquels les anciens Niçois Loïc Rémy et Jérémy Pied) et coachés par Christophe Galtier, les Lillois comptent dans leurs rangs de belles individualités, notamment en attaque avec la redoutable paire Jonathan Bamba-Nicolas Pépé.

En face, les Aiglons sont alignés en 3-5-2, avec le retour de Lees-Melou au milieu. La rencontre démarre tambour battant. Les occasions s’enchaînent, le match est plaisant. Malang Sarr intervient une première fois dans la surface (5e) sur un contre lillois. Tamèze s’offre ensuite un retour décisif sur Pépé (18e) qui partait seul en contre. Les Nordistes laissent le ballon aux locaux pour les contrer dès que possible.

Et pourtant, c’est le Gym qui va surprendre les Lillois sur un contre. Lees-Melou adresse un bel extérieur du pied à Balotelli qui s’échappe côté gauche. Celui-ci repique et adresse un superbe ballon à Cyprien dans l’axe, qui conclut d’une reprise de volée en extension et de l’intérieur du pied (1-0, 25e).

Le match s’emballe un peu plus, et Saint-Maximin manque de doubler la mise d’une frappe lointaine (27e). Puis c’est Balotelli qui se trouve un peu trop juste sur un centre de Jallet (36e).

La deuxième mi-temps reste très anecdotique, les Lillois tentant en vain de combiner face à des Aiglons repliés en défense mais capables de fulgurances. L’une d’elles offre un corner côté droit. Le centre mène à une situation confuse et le ballon revient sur Saint-Maximin. Il contrôle, frappe et trompe Maignan grâce à une déviation malheureuse de Dabila (2-0, 79e). Le point d’orgue d’une belle soirée, maîtrisée de bout en bout, le tout portés par une belle ambiance.

Au coup de sifflet final, le Gym remonte au sixième rang, à trois points de son adversaire du soir. Et surtout, il s’offre une cinquième victoire consécutive (la quatrième en Ligue 1). Et celle-ci fait beaucoup de bien aux hommes de Patrick Vieira.

LA STAT’ : 1

C’est la première fois cette saison que le Gym gagne par deux buts d’écart. Il s’agit de la première fois depuis le 12 mai 2018 contre Caen (4-1).

LES NOTES DES JOUEURS

Walter Benitez : 6
Le portier niçois n’a eu rien à faire. Sérieux dans les relances.

Christophe Jallet : 5,5
Le défenseur international français s’est plus montré défensivement qu’offensivement. Dans son couloir gauche il a souffert de la vitesse des lillois mais n’a rien lâché. Peu d’apport offensif.

Dante : 6
Le capitaine (comme toute la défense) a énormément souffert de la vitesse des attaquants nordistes. Cependant il s’est montré solide dans les airs et en un contre un.

Malang Sarr : 6
Les trois de derrières ont eu les mêmes difficultés. Chacun, dont le jeune niçois, a réussi à défendre debout en un contre un. Petite inquiétude en fin de match sur un mauvais appui mais rien de grave.

Christophe Hérelle : 6
La copie conforme de Dante et Malang Sarr. Solide quand il le fallait mais coupable de quelques erreurs.

Youcef Atal : 8 (Homme du match)
Énorme match. Le défenseur algérien a multiplié les courses vers l’avant. Il amène constamment le danger dans son couloir droit et a martyrisé son vis-à-vis. Une performance majuscule qui lui vaut le titre d’homme du match.

Adrien Tamèze : 6,5
Le milieu de terrain s’affirme de plus en plus comme le patron du milieu niçois. De belles interventions et une projection vers l’avant mais des difficultés dans la relance.

Wylan Cyprien : 6
Auteur de l’ouverture du score. A la finition d’un très beau but avec cette reprise de volée. Actif, remuant au milieu, c’est de mieux en mieux.

Pierre Lees-Melou : 5,5
Il revient à la compétition après une blessure qui l’a éloigné des terrains. Comme à son habitude beaucoup d’investissement et d’énergie dépensée mais un manque clairement de rythme. Remplacé par Rémi Walter (81e) qui a amené son agressivité au milieu.

Mario Balotelli : 6
Une très belle première mi-temps conclue par une magnifique passe décisive sur le but de Cyprien. Un très bon repli défensif. La seconde période était plus « habituelle », manque de course et manque de mouvement. Remplacé par JV Makengo (72e).

Allan Saint-Maximin : 7,5
Une énergie folle ! Un grand match du français avec un but (chanceux) et de nombreuses courses vers l’avant. Quelques pertes de balles évitables. Remplacé par Ignatius Ganago (89e) sous les applaudissements nourris de l’Allianz Riviera.

LA RÉACTION DE PATRICK VIEIRA

« Je suis satisfait du score et du contenu face à une belle équipe de Lille. C’est le match parfait à domicile. Lille s’est créé pas mal de situations en première mi-temps mais très peu en seconde, où nous avons été très solide défensivement. On voulait aller les chercher haut et les empêcher de trouver les 4 attaquants. Dans ce sens là on a fait un énorme travail défensif au milieu. Nous avons défendu beaucoup plus bas que prévu en première période mais c’était dû à la qualité de l’équipe lilloise qui nous a fait reculer. On l’a accepté et on a bien défendu. On a attendu le bon moment et nous marquons sur une occasion avec une bonne passe de Mario. Après la pause nous n’avons pratiquement pas souffert ».

LA RÉACTION DE ALLAN SAINT-MAXIMIN

« Grâce à cette série, on recolle en haut du classement, ça nous donne vraiment beaucoup d’espoirs pour la suite, a analysé l’attaquant. On n’est pas focalisé sur le podium, on veut juste enchaîner un maximum de victoires. On est tous ensemble vers le même objectif, ça se sent de plus en plus. Nous ne prenons pas de but, nous sommes solides, il va falloir continuer comme ça. Mon but ? C’est important d’être décisif, c’est ce qu’on a essayé de faire avec Mario ce soir. Il faut aussi féliciter Wylan et toute l’équipe ».

LA RÉACTION DE MALANG SARR

« On est satisfait du résultat, ce match fait partie de nos meilleures prestations cette saison. On gagnait un peu à l’arrachée jusque là, ce soir on a réussi à aggraver le score et à se mettre à l’abri. C’est plus facile, comme ça, de gérer les fins de matchs. Je suis content, c’est de mieux en mieux. Il faut travailler tous les jours et toutes les semaines pour que ce soit le cas. Ça va continuer ».

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 2-0 Lille OSC (mi-temps : 1-0)

Affluence : 18 211 spectateurs

Arbitre : M. Frank Schneider

Buts : Cyprien (25’), Saint-Maximin (79’) pour Nice

Avertissements : Koné (48’), Xeka (63’), Maia (78’), Celik (90’) pour Lille

OGC Nice : Benitez - Hérelle, Dante (cap), Sarr - Atal, Lees-Melou (Walter 81’), Tameze, Cyprien, Jallet - Balotelli (Makengo 72’), Saint-Maximin (Ganago 90’).

Lille OSC : Maignan - Celik, J. Fonte (cap), Dabila, Koné - Maia, Xeka - Bamba (Araujo 76’), Ikoné (Leao 82’), Pépé - R. Fonte (Rémy 70’)

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message