OGC Nice - Olympique de Marseille (0-1) : défaite du Gym dans un derby sans saveur

L’OGC Nice s’est incliné hier soir contre l’Olympique de Marseille à l’Allianz Riviera 1-0 en clôture de la dixième journée de Ligue 1. Pas inspiré offensivement, les joueurs de Patrick Vieira descendent à la 14e place du classement.

4e défaite à domicile sur 5 pour le Gym. C’est un constat inquiétant pour les hommes de Jean-Pierre Rivère. Après Reims, Dijon et le Paris-Saint-Germain, c’est au tour de l’Olympique de Marseille de repartir de l’Allianz Riviera avec les 3 points. Au terme d’un match cadenassé sans réelles occasions, les olympiens n’ont eu besoin que d’un petit but de leur milieu de terrain, Morgan Sanson, pour se replacer à la 4e place du classement. Côté niçois, c’est un peu plus compliqué.

Un derby bien terne

Les supporters des aiglons avaient beaucoup d’espérances pour ce derby de la côte d’azur. Espérances gâchées par la piètre performance des deux équipes hier soir. Pourtant les conditions étaient idéales pour voir un bon match de football. Pelouse en bonne état, chaude ambiance avec plus de 30 000 spectateurs, dont 430 supporters marseillais, et deux équipes qui jouent pour gagner. Pour cela, le coach Vieira décidait d’aligner d’entrée l’attaquant italien Mario Balotelli. Retour raté.

L’OGC Nice décide rapidement de prendre le ballon et d’imposer son jeu. Les visiteurs quant à eux montrent clairement leurs intentions. Bien défendre et jouer les contre-attaques. La première mi-temps est plutôt agréable et les niçois se procurent plus opportunités avec des frappes de Balotelli et Saint-Maximin, toutes bien déviées par le gardien marseillais, Steve Mandanda. Les locaux dominent mais ne concrétisent pas. L’OM en profite grâce au but de Morgan Sanson juste avant la pause (0-1). La deuxième mi-temps est à l’image du Gym en ce début de saison, sans réelle conviction et manque évitement de folie. Les olympiens, eux, se cantonnent à défendre. Aucune phrase pour eux dans les 45 minutes. Le gardien azuréen, Walter Benitez n’aura eu aucun arrêt à effectuer hormis le but encaissé.

Du côté des niçois, le retour de Super Mario n’aura pas changé grand-chose. Le Gym s’incline de nouveau à domicile face à un OM sans ses meilleurs joueurs (Luiz Gustavo, Ocampos et Thauvin) et sans génie. Un match qu’il faudra oublier dès dimanche prochain pour un déplacement déjà crucial à Bordeaux pour éviter le début d’une crise.

Pierre Ferrand

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message