OGC Nice - SC Bastia (1-1) : deux points de perdus

Nice a été accroché par des bastiais valeureux qui n'ont rien lâché. Rejoints à l'heure de jeu, les Aiglons perdent deux points et voient revenir leurs concurrents au classement.

Éliminés de la Ligue Europa par Schalke 04 jeudi, les Aiglons comptent sur la réception de Bastia pour se relancer. Dans une vraie chaude ambiance de derby (Populaire Sud pleine, une fois de plus), Lucien Favre décide à nouveau d’aligner ses joueurs en 4-3-3.

Nice part avec une défense à 4, composée par Ricardo, Dante, Sarr et Dalbert, de droite à gauche. Wylan Cyprien débute au milieu, juste derrière Mika Seri et Rémi Walter. Deux meneurs, Younès Belhanda et Valentin Eysseric, sont placés en soutien d’Alassane Pléa, seul en pointe.

Si les bastiais débutent en exerçant une grosse pression physique et déjà beaucoup de fautes, Nice tient et pose le pied sur le ballon. Une première alerte vient avec une louche superbe de Dante, au-dessus de la défense, pour servir Pléa, dont la reprise est déviée en corner (8e) par un Leca conspué à chaque fois qu’il touche le ballon. Souvenir du bon vieux temps...

A peine deux minutes plus tard, sur corner, Pléa s’élève plus haut que Mostefa pour envoyer une magnifique tête dans la lucarne et ouvrir le score (11e). Comme à son habitude, Nice prend rapidement les devants. Mais comme à son habitude aussi, le Gym se relâche. Le symbole de ce relâchement s’appelle... Alassane Pléa.

Sur un superbe ballon en profondeur, l’attaquant niçois se retrouve seul face à Leca, mais tente une talonnade trop gourmande (17e). Dommage, il y avait là l’occasion de tuer (déjà) le match. D’autant plus que la défense corse a énormément de mal à tenir les Aiglons. Chaque passe en profondeur est dangereuse et plusieurs hors-jeu signalés par les arbitres sauvent les insulaires.

Nice gère sa fin de première mi-temps face à bastiais trop brouillons, sans être inquiétés.

Les niçois trop suffisants

L’entame de la seconde mi-temps est identique à celle contre Lorient, au mois d’octobre dernier. Nice se relâche et laisse trop jouer les corses. L’entrée d’Allan Saint-Maximin à la place de Thiévy Bifouma y est sans doute pour quelque chose. Dès la 53e, Crivelli manque d’égaliser sur corner, dans une reproduction de l’action du but de Pléa.

Les Aiglons tremblent mais quelques minutes plus tard, le même Crivelli profite d’un ballon renvoyée par Cardinale pour envoyer une reprise de l’intérieur du pied qui laisse Sarr (déviation d’une aile de pigeon) et Dante (trop court) impuissants.

Bastia égalise et au vu du match niçois, ça semble logique. Trop suffisant, le Gym se repose sur ses lauriers. Malgré une belle réaction de Eysseric, d’une superbe reprise rappelant son but contre le PSG en 2012-2013, voit un Leca impérial s’offrir une belle parade. Le gardien corse s’illustre à deux autres reprises (64e, 73e), puis d’une autre manière, celle de Pascal Dupraz, en feignant d’avoir reçu un projectile sur la tête (projectile jamais retrouvé) et en se roulant par terre pendant de longues secondes.

La fin de match se tend et le Gym est tout proche de reprendre l’avantage. Le tournant de la fin de match intervient lorsque, sur une action à trois et un contre chanceux, Pléa efface Leca... Et envoie sa frappe sur la barre. A moins de cinq minutes du terme, l’image est terrible. En toute fin de match, une ultime occasion sauve les corses, qui repartent avec un point qui sonne comme une victoire. Côté niçois, on regrettera le relâchement en seconde période, et on se demandera pourquoi Lucien Favre n’a effectué aucun changement malgré un banc prometteur (Koziello, Donis, Boscagli, Marcel...)

Le Gym reste leader mais ne compte plus qu’un point d’avance sur Paris et Monaco, vainqueurs ce week-end. L’étau se resserre...

La stat’ : 12/14

Nice a ouvert le score lors de 12 de ses 14 matchs en Ligue 1 cette saison. Les exceptions se nomment Caen et Montpellier (à l’extérieur). C’est le total le plus élevé du championnat.

La réaction de Dante :

« Quand on joue à la maison et qu’on se crée autant d’occasions, bien sûr qu’on est déçus. Mais on peut se dire que l’équipe a eu une bonne attitude après le but encaissé. Il y a quand même eu beaucoup de choses positives. A 1-0 on voulait jouer intelligemment, ne pas prendre un contre en étant impatient. Ce que j’ai vu de négatif, c’est notre fin de première mi-temps et début de deuxième. Il faut être beaucoup plus concentrés là dessus, on ne peut pas avoir de passage comme ça. »

La réaction de Mika Séri :

« Il y a trop de déception, je ne sais pas quoi dire. On a mal débuté notre 2e mi-temps, nous sommes rentrés un peu mous. Il n’y avait rien qui s’enchaînait, c’était difficile. Le haut niveau, quand tu n’es pas dedans, ça paye cash. On n’aurait pas dû gérer le match ainsi à domicile. Maintenant c’est le football, ce qui est arrivé est arrivé. Beaucoup de matchs vont se succéder, il va falloir bien récupérer et aborder Guingamp sereinement. »

La réaction de Lucien Favre :

« La réussite qu’on n’a pas eu ce soir, on l’a eu il y a un mois et demi en jouant nettement moins bien que ce soir. Nous avons marqué relativement vite et inconsciemment on a peut-être cru que c’était fait. On a baissé de rythme dans les passes et nos déplacements et ça suffit pour ne plus déstabiliser l’adversaire. Nous avons eu du mal à repartir en deuxième période et on encaisse ce but. Dans les vingt derniers minutes on a été excellents dans le jeu, on a les occasions pour marquer. »

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 1-0 SC Bastia (mi-temps : 1-0)

Affluence : 20 856 spectateurs

Arbitre : Lionel Jaffredo

Buts : Pléa (11’) pour Nice , Crivelli (60’) pour Bastia

Avertissements : Bifouma (28’), Cahuzac (44’), Nangis (77’) pour Bastia

OGC Nice : Cardinale - Ricardo, Dante (cap), Sarr, Dalbert - Seri, Cyprien, Walter - Eysseric, Pléa, Belhanda

SC Bastia : Leca - Keita, Peybernes, Marange - Cioni, Cahuzac (cap), Mostefa, Danic (Diallo, 91e), Bengtsson - Bifouma (St-Maximin, 46e), Crivelli (Nangis, 71e)

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message