OGC Nice - Toulouse FC (1-1) : le Gym perd deux points

Le Gym a beaucoup trop gâché face à Toulouse et s'est fait rejoindre en toute fin de match. Frustrant.

Forts d’une bonne série à domicile, les Aiglons abordent le match contre Toulouse avec l’envie de poursuivre sa moisson de points. Malgré la blessure de Burner, lors de l’échauffement, qui pousse Patrick Vieira à revoir sa défense, le Gym entame le match du bon pied.

Boscagli est finalement aligné à gauche, Sarr bascule dans l’axe et Hérelle glisse dans le couloir droit. Un schéma expérimental mais payant, car le latéral droit d’un soir s’offre un grand match, ponctué de nombreux débordements offensifs. Devant, la triplette Atal-Makengo-Saint-Maximin est à nouveau alignée.

Le Gym fait un début de match solide et ouvre le score grâce à un magnifique coup-franc direct de Wylan Cyprien (1-0, 20e). Comme contre Strasbourg, le Gym mène rapidement. Cyprien manquera même le doublé trois minutes plus tard, lorsqu’un autre coup-franc s’écrase sur la barre transversale de Goicoechea.

Saint-Maximin puis Atal profitent des largesses de la défense toulousaine, à la peine devant la vitesse des deux ailiers. Juste avant la pause, Toulouse s’offre une première occasion, magnifiquement détournée par Walter Benitez.

En deuxième période, pourtant dominateur, le Gym recule. Les joueurs de Patrick Vieira laissent le ballon, se montrent fébriles. Après avoir tenu bon et résisté à plusieurs offensives, le verrou finit par céder lorsque sur un cafouillage, Mubele parvient à frapper et à tromper la défense niçoise (1-1, 89e).

Malgré la performance XXL de Christophe Hérelle, malgré le bon nombre de situations offensives obtenues, le Gym a encore du travail. Le top 5 et l’Europe s’éloignent petit à petit, et Nice a déjà perdu trop de points en route. Rageant.

LA RÉACTION DE PATRICK VIEIRA

« Je pense que le nul est mérité pour Toulouse. Ils ont fait une très bonne deuxième partie de match. Nous, malheureusement, n’avons pas su marquer ce deuxième but pour nous mettre a l’abri. On a des situations qu’on a très mal joué, où l’on a pris les mauvaises décisions, un peu trop individualistes à certains moments. Ils poussaient et on leur a donné la chance de revenir même si je nous ai trouvés solides derrière sur la globalité du match. Patrick Burner a eu un problème à la cuisse à l’entraînement. Ce n’était pas prévu qu’il joue, mais Olivier a fait un très bon match. Je suis content pour lui car il a passé des moments difficiles. Il a été à l’image de ses dernières semaines d’entraînement. Ce qu’il faut maintenant c’est être consistant ».

LA RÉACTION DE WALTER BENITEZ

« On est déçu parce qu’on a bien travaillé. On a fait tout ce dont on avait parlé avant le match. On savait que Toulouse était une équipe difficile à jouer, mais chez nous, il faut gagner gagner. On doit marquer le 2e but pour être plus tranquille, on ne le fait pas, on commence à reculer et on encaisse ce but à la fin. Le plus frustrant, c’est que Toulouse, qui est une bonne équipe, n’a rien fait en 2e mi-temps, à part sur coups de pied arrêtés, mais au final, ils parviennent quand même à marquer. Pour ne pas être décroché des autres, il faut gagner à la maison. Ce soir on ne l’a pas fait, mais ce n’est pas fini. On va se reposer ce week-end et penser à Dijon dès notre retour à l’entraînement ».

A Nice, Allianz Riviera,
OGC Nice 1-1 Toulouse FC (1-0 à la mi-temps)

29e journée de L1 - 15/03/2019

14 402 spectateurs

Arbitre : Olivier Thual

Buts : Cyprien (21’) pour Nice ; Mubele (89’) pour Toulouse.

Avertissements : Sylla (24’) pour Toulouse

OGC Nice : Benitez - Burner, Hérelle, Dante (cap), Sarr - Tameze (Lees-Melou 64’), Cyprien, Danilo - Atal, Makengo (Sacko 68’), Saint-Maximin (Srarfi 79’).

Toulouse FC : Goicoechea - Amian, Shoji, Jullien, Sylla (Moubandjé 46’) - Sidibé (Durmaz 70’), Sangaré - Dossevi, Garcia (Mubele 87’), Gradel (cap) - Sanogo.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message