OL - OGC Nice : L’important, c’est de finir en beauté

Privés de nombreux éléments, le Gym se déplace avec un effectif réduit à Lyon. Un match sans enjeu mais qui reste un sommet.

L’adversaire

En 37 journées de championnat, l’OL 2016/2017 a concédé 13 revers, ce qui explique le creux comptable le séparant du Gym (66 points contre 77). Parallèlement au championnat, il a mené une belle et longue campagne continentale, qui s’est achevée face à l’Ajax Amsterdam en demi-finale de l’Europa League.

Les Niçois se souviennent parfaitement de leur dernier déplacement dans la capitale des Gaules. De leur ouverture du score, da la supériorité numérique l’ayant suivie, de la pression adverse et d’une égalisation cruelle en fin de match. Ce coup d’oeil dans le rétro permet de faire remonter au grand jour le dernier match nul effectué par l’OL dans l’antre de Décines. En effet, sur ses 20 derniers sorties dans sa nouvelle demeure, il n’a jamais effectué de match nul, glanant 14 succès et perdant 6 duels. A quitte ou double, en permanence.

Les absents

Côté lyonnais, Rachid Ghezzal, Rafael (blessés) et Lucas Tousart (équipe de France) son absents.

Privé de nombreux cadres tels que Pléa, Cyprien, Eysseric, Obbadi, Le Bihan, Dante (suspendu), Balotelli et Baysse, Lucien Favre emmène plusieurs jeunes pour la dernière sortie de la saison.

Le groupe lyonnais

Gardiens : Gorgelin, Lopes

Défenseurs : Diakhaby, Jallet, Mammana, Nkoulou, Morel, Yanga Mbiwa

Milieux de terrain : Aouar, Darder, Ferri, Gonalons, Tolisso

Attaquants : Cornet, Fekir, Lacazette, Memphis, Valbuena

Le groupe niçois

Gardiens : Cardinale, Benitez

Défenseurs : Le Marchand, Sarr, Dalbert, Souquet, Ricardo, Lloris, Burner

Milieux : Koziello, Belhanda, Seri, Walter, Marcel

Attaquants : Srarfi, Donis, Bosetti, Mahou

L’arbitre

Ce baisser de rideau sera arbitré par Jérôme Miguelgorry, assisté à la touche par Cédric Moreau et Philippe Jeanne.

DISTINCTIONS PARTAGÉES

Ce jeudi, Wylan Seri et Wylan Cyprien ont reçu respectivement leur trophée d’Espoir et d’Aiglon de la saison au siège du Crédit Agricole.

Drapeaux, maillots, écharpes… le rouge et noir colorait l’agence Crédit Agricole de Saint-Laurent du Var ce jeudi, pour le temps d’une soirée exceptionnelle. Les salariés de l’enseigne, partenaire du Gym depuis 4 saisons, ont été rejoints par des supporters tirés au sort parmi les porteurs de la carta VISA OGC NICE, pour rendre hommage à deux grands artisans de cette saison historique.
Chanceux parmi les chanceux, deux d’entre eux ont même été désignés pour remettre leurs trophées respectifs à Wylan Cyprien et Mika Seri, et recevoir un maillot dédicacé par les deux milieux de terrain.

Le premier joueur récompensé était Wylan Cyprien, qui a conquis le public niçois dès sa première saison en rouge et noir. Seule une blessure (rupture du ligament croisé du genou) aura stoppé l’élan de l’ancien capitaine du RC Lens, auteur de la meilleure saison de sa jeune carrière (8 buts et 3 passes décisives en 29 matchs de Ligue 1). « C’est une fierté, confiait le jeune milieu (22 ans). Mais c’est avant tout ne récompense collective. Cette saison historique, on l’a réalisée tous ensemble. Je n’ai pris que du plaisir cette saison dans ce groupe. Et retrouver le groupe après ma blessure, ce n’était que du bonheur. C’est cela qu’il faut retenir avant tout, même si cette reconnaissance de la part des supporters fait énormément plaisir ».

MIKA SERI VOIT DOUBLE

À la reconnaissance du public, est venue s’ajouter celle de son compère de l’entrejeu, Mika Seri : « Moi j’aurais voté pour Wylan ! Il aurait pu remporter à la fois le trophée de meilleur espoir et de meilleur joueur de la saison ». Mais c’est bel et bien l’Ivoirien qui est votre Aiglon 2016-2017, avec 30% des suffrages. Une juste récompense pour le numéro 6, qui a doublé ses statistiques de la saison passée (6 buts et 10 offrandes), et permis au Gym de se hisser sur le podium pour la première fois depuis 1976. « C’est grâce à mes coéquipiers, commentait Seri. Ça fait plaisir que tout un peuple vote pour toi, ça veut dire qu’ils ont été convaincus. Ça donne confiance pour la suite ».

Leur trophée en main, les deux Aiglons ont partagé leur temps entre selfies et autographes, tout en « refaisant » la saison avec les supporters, ravis de pouvoir profiter de ce moment privilégié.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message