Olympique Lyonnais - OGC Nice (3-2) : une ultime défaite et des regrets

Après un match engagé, Nice s'incline finalement de justesse à Lyon (3-2). Mais les victoires de Bordeaux, Rennes et Saint-Étienne privent les Aiglons d'Europe.

Il n’y a donc pas eu de miracle pour le Gym, condamné à l’exploit sur la pelouse de Lyon pour espérer rester à la sixième place du classement et accrocher un barrage de Ligue Europa.

Tout avait pourtant bien commencé avec l’ouverture du score de Pléa, qui ne se fit pas prier pour inscrire sa 15e réalisation de la saison en L1, en concluant sa course folle d’une frappe à une touche, qui passa entre les jambes de Gorgelin (1-0, 18e). La juste récompense d’un mouvement d’école, initié par une récupération basse, façonné par Super Mario et conclu par Pléa.

Mais comme d’habitude (voir la stat’), les Aiglons faiblissent et manquent de mental. Malgré des difficultés, Nice rentre aux vestiaires en menant au score.

Dès le retour des vestiaires, Fékir hérite d’un ballon avec un peu de réussite, centre fort devant le but, Depay égalise (1-1, 48e) et tout est à refaire.

Malgré son retard, le Gym sort progressivement mais manque, très vite, une énorme occasio A la 60e, Balotelli, si régulier cette saison, se retrouve seul face à Gorgelin, à la suite d’un tir contré de Pléa. Se croyant peut-être hors-jeu, manquant à coup sûr de lucidité, le colosse envoie sa frappe dans les nuages rhodaniens.

Le frisson se transforma en abattement peu de temps après, lorsque Depay trompa tout le monde, Benitez compris, en frappant à ras de terre un coup franc vicieux et gagnant (2-1, 65e).

Plea, en pivot, crut égaliser à 10 minutes du terme, mais le portier adverse s’allongea avec une terrible efficacité (79e). Sur le corner suivant, les Niçois ne profitèrent pas d’un cafouillage dans la surface, et la saison rendit son verdict définitif suite à un triplé de Memphis sur un ballon piqué (3-1, 86e).

Le doublé de Plea (3-2, 88e) permit au groupe de sauver l’honneur et d’espérer. Mais les efforts ne suffirent pas.

Un peu comme le reste de la saison, ce dernier match laisse beaucoup de regrets aux Niçois. Des occasions manquées, des temps forts mal exploités, des buts concédés largement évitables... Néanmoins, la huitième place est plus que correcte pour une équipe qui, en novembre dernier, sombrait à l’Allianz Riviera contre... l’Olympique Lyonnais (0-5) et qui occupait alors la 18e place...

Une analyse plus détaillée et un bilan de la saison seront disponibles sur Nice-Premium la semaine prochaine.

LA STAT’ : 27

Le nombre de points perdus par le Gym après avoir ouvert le score. Une statistique douloureuse qui traduit la fébrilité de la défense niçoise cette saison. Une faiblesse à combler presque en priorité pour la saison prochaine.

LA RÉACTION DE DANTE

« On s’était bien préparés pour cette finale. On devait gagner impérativement. Ca reste tout de même un bon match dans l’état d’esprit, je pense que si on avait joué comme ça toute la saison, on aurait déjà atteint nos objectifs depuis un moment.
Le club progresse, on pouvait faire plus cette saison mais le foot ne se passe pas toujours comme on veut. On a tout donné mais on a aussi appris beaucoup de leçons pour les années à venir... »

A Lyon, Groupama Stadium,
Olympique Lyonnais 3-2 OGC Nice (0-1 à la mi-temps)

Affluence : 56 953 spectateurs

Arbitre : M. Benoît Bastien

Buts : Depay (48’, 65’, 86’) ; Plea (18’, 88’) pour Nice

Avertissements : Morel (40’), Rafael (70’), Ferri (70’) pour Lyon ; Balotelli (20’), Benitez (53’), Plea (70’) pour Nice

Olympique Lyonnais : Gorgelin - Rafael (Maçal 77’), Marcelo, Morel, Mendy - Ndombele (Mariano 46’), Tousart, Aouar - Fékir (cap) (Ferri 84’) - Traoré, Depay.

OGC Nice : Benitez - Souquet, Marlon, Dante (cap), Le Marchand - Tameze (Le Bihan 70’), Cyprien, Seri - Saint-Maximin (Srarfi 77’), Balotelli, Pléa

MARIO RETROUVE "LA NAZIONALE" !

Ce qui n’était jusqu’à présent qu’une rumeur (insistante) vient de trouver une superbe concrétisation : Mario Balotelli retrouvera la sélection italienne lors du prochain rassemblement international !

Quatre ans après sa dernière apparition avec le maillot de la Nazionale, l’avant-centre (33 sélections, 13 buts) reportera les couleurs de son pays. Et de la même manière qu’il s’était réjoui du rappel en Bleu d’Hatem Ben Arfa lors de son unique saison au club (2015/2016), l’OGC Nice ne peut que goûter une telle nouvelle. Celle-ci vient récompenser le talent de l’ancien de l’Inter, de City, de Liverpool et du Milan ; ainsi qu’une régularité retrouvée.

En deux saisons dans le Comté, Mario est redevenu Super. Superbe. Avec 43 buts en 65 apparitions – avant la dernière journée du championnat 2017-18 contre Lyon, il prouve que le Gym ne s’est pas trompé en misant sur lui. Et vice versa.

Le nouveau sélectionneur italien, Roberto Mancini (qui a eu sous ses ordres le phénomène à l’Inter et City), l’a donc rappelé sous les drapeaux pour sa première liste. Une liste qui compte 30 éléments. Et comme le Football fait bien les choses, le King retrouvera la sélection… dans son jardin niçois, car le 1er juin, l’Italie rencontrera la France à l’Allianz Riviera. Avant ce rendez-vous, les Transalpins - pas qualifiés pour la Coupe du monde russe - seront opposés à l’Arabie Saoudite (le 28 mai). Un 3e match amical face aux Pays-Bas (prévu le 4 juin) conclura leur rassemblement.

L’occasion pour notre n°9, finaliste de l’Euro 2012, de reprendre la place qui aurait toujours dû être la sienne. Celle d’un attaquant hors normes.

ANCIENS : RICARDO PEREIRA REJOINT LEICESTER

Le FC Porto a officialisé la vente de Ricardo Pereira à Leicester City, ce samedi. Le défenseur international portugais (24 ans) a été vendu pour 20 M€, plus cinq en bonus, aux Foxes, a annoncé le champion du Portugal, dans un communiqué transmis à la bourse locale (CMVM). L’ancien Niçois avait été prêté les deux dernières saisons au Gym avant de revenir s’imposer chez les Dragons. Il vient par ailleurs d’être sélectionné par le Portugal pour la Coupe du Monde 2018.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message