Passion Gym : le fil rouge et noir

Nouvelle rubrique sur le site Nice-Premium. Chaque semaine, nous répondrons à des questions concernant l'OGC Nice et sa saison. Premier épisode cette semaine.

1) A quatre jours du 1er match de la saison (dimanche 17h contre Rennes à l’Allianz Riviera), doit-on s’inquiéter pour l’OGC Nice compte tenu des résultats en préparation (0 victoire, 2 nuls, 3 défaites) ?

Les matchs amicaux permettent de préparer l’équipe pour la saison à venir. Le score des matchs est souvent peu représentatif du contenu du match. Il faut se rappeler qu’il manque encore quelques joueurs à Lucien Favre pour compléter son groupe. Il ne semble pas qu’une équipe-type aie été décidée, ni même un schéma de jeu précis. Et puis, on se souvient que le Gym avait fait une campagne amicale peu convaincante (2 victoires, 3 défaites, 1 nul) en 2012-2013 avant de finir... Quatrième à l’issue de la saison. Les matchs amicaux sont rarement une partie de plaisir pour les supporters du Gym, ces dernières années.

2) Avec six arrivées (Benitez, Lusamba, Cyprien, Souquet, Donis, Dalbert) et un changement de visage sur le banc (Lucien Favre pour Claude Puel), l’OGC Nice va-t-il changer de philosophie de jeu ?

Le schéma va certainement changer. La saison dernière, le jeu était fait pour tourner autour de Ben Arfa. Maintenant, il n’y a plus de vrai n°10 (peut-être Eysseric voire Cyprien) dans l’effectif. D’après les premiers matchs amicaux, on pourrait voir l’équipe s’orienter vers une sorte de 4-1-4-1, avec notamment Pléa en pointe. La possibilité de voir Mathieu Bodmer jouer en 6 aurait également été envisagée.

3) Le Président Rivère annonce encore un minimum de trois recrues expérimentées d’ici la fin du mercato, quels postes doivent être visés en priorité ?

Sans hésiter, la défense centrale. On ne tiendra pas la saison avec Baysse, Gomis, Bodmer, Boscagli, Lloris et Rougeaux. Premièrement, certains vont partir. Et puis physiquement, c’est léger. On sait que Dante a été visé. D’autres défenseurs sont probablement surveillés de près, eux aussi. Jean-Pierre Rivère n’a pas précisé quels postes seraient renforcés.

4) Est-ce que l’arrivée de nouveaux investisseurs change quelque chose pour le mercato ?

Jean-Pierre Rivère a déclaré en conférence de presse que les investisseurs offraient une certaine aisance financière, contrairement aux derniers mercatos. La vente de Nampalys Mendy à Leicester pour environ 15 millions d’euros a également offert au Gym un matelas plus confortable pour gérer ses finances. Cela permettra notamment d’attirer les fameux joueurs d’expérience tant attendus.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message