RB Salzbourg - OGC Nice (0-1) : le Gym gagne et se relance

Solides et courageux, les Aiglons ont décroché une victoire précieuse en Autriche (0-1) grâce à Alassane Pléa. Un court succès qui leur permet de revenir dans la course à la qualification.

Ils avaient la pression. La victoire était quasiment obligatoire après des débuts manqués. Soutenus par un exceptionnel contingent de supporters niçois (près de 1260 ont fait le déplacement jusqu’en Autriche), les Aiglons ont tremblé, mais ils n’ont pas cédé.

Alignés comme d’habitude en 3-5-2, les hommes de Lucien Favre ont vu leur milieu de terrain légèrement remanié : Bodmer seul face à la défense, accompagné de Koziello et Walter en relayeurs. Devant, Eysseric est placé en soutien de Alassane Pléa, en l’absence de Mario Balotelli.

D’entrée de jeu, les Autrichiens imposent un gros pressing et bloquent les niçois. Mais à la 12e minute de jeu, Pléa part seul au pressing de Paulo Miranda, qui perd le ballon. L’attaquant niçois n’a plus qu’à fixer le gardien Walke et le tromper d’une frappe entre les jambes.

Tout de suite après, Salzbourg réagit, emmené par un Soriano de feu. Mais Cardinale veille et détourne une première frappe sur son poteau (16e), avant d’être assisté par Baysse face à Gulbransen (20e). Un autre frisson traverse le camp niçois quand Lainer manque le cadre à la demi-heure de jeu.

En fin de première période, Pléa (encore lui) sert Walter pour initier une contre-attaque mais le contrôle de celui-ci est trop long et l’action ne donne rien.

Le bateau niçois tremble mais ne coule pas

Habitués des entames de match réussies, les Aiglons se retrouvent dans la position de la bête traquée. Deux nouvelles occasions autrichiennes le prouvent (47e, 58e). Une minute plus tard, c’est Pléa qui manque le break après un raid solitaire. Dans les dix dernières minutes, l’attaquant niçois se procure de nouvelles occasions sans parvenir à mettre le Gym à l’abri.

Et malgré tout, Nice résiste. D’abord en 3-5-2, puis en 4-2-3-1 après les entrées de Seri, Cyprien et Belhanda pour renforcer le milieu de terrain. Effet réussi puisque le Gym maîtrise et passe une fin de rencontre tranquille pour assurer l’essentiel : les trois premiers points de leur saison européenne. Trois points amplement mérités tant les Aiglons ont été braves et entreprenants. De quoi relancer l’intérêt de la poule I et de redonner espoir à tout un peuple et aux courageux qui ont fait le déplacement.

La stat’ : 1

La victoire de ce jeudi soir en Autriche est à marquer d’une pierre blanche. Elle est la toute première de l’histoire de l’OGC Nice en terre adverse, en coupe d’Europe, en 21 voyages (1 succès, 4 nuls et 16 défaites).

C’est aussi la première fois que les Aiglons n’encaissent pas de but hors de leurs bases.

La réaction de Lucien Favre :

« C’est parfait pour espérer un peu. On va jouer match après match. Gagner aujourd’hui c’était très important pour espérer continuer dans la compétition. On va d’abord penser au match de Metz dans 3 jours avant de se projeter sur le prochain match d’Europa League. On aurait pu avoir plus de possibilités, si on avait mieux joué les coups en première période. On n’a pas toujours bien le coup dans l’avant-dernière passe. A la pause, à 0-1, on était déjà content. Ca suffit. En 2e période, nous n’étions plus dans le bon tempo. Je ne sais pas si on était fatigués. On dirait que nous étions comme surpris de récupérer le ballon, et du coup on le reperdait trop rapidement. Il va nous falloir de longs mois de travail pour corriger ce type de problème ».

Un oeil sur la concurrence

Dans l’autre rencontre du groupe, Schalke 04 s’est imposé sur la pelouse de Krasnodar sur le score de 0-1, grâce à un but de Yevhen Konoplyanka à la 11e minute.

Au classement, le club allemand occupe la tête avec 9 points. Schalke devance son adversaire du soir qui en compte 6. Nice est troisième avec 3 points et Salzbourg ferme la marche, sans avoir gagné le moindre match.

A Salzbourg, Red Bull Arena
FC Salzbourg 0-1 OGC Nice (0-1 à la mi-temps)

Affluence : 9 473 spectateurs

Arbitre : M. Yevhen Aranovskiy

But : Pléa (12e) pour Nice

Avertissements : Dalbert (70e), Eysseric (90+4e) pour Nice

FC Salzbourg : Walke - Lainer, Miranda, Wisdom, Ulmer - Rzatkowski, Laimer, Radosevic, Lazaro (Minamino 80e) - Gulbrandsen (Hwang 83e), Soriano (cap) (Dabbur 83e)

OGC Nice : Cardinale – Baysse (cap), Dante, Sarr – Ricardo, Koziello (Cyprien 70e), Bodmer (Seri 70e), Walter, Dalbert (Belhanda 75e)– Eysseric – Pléa

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message