Un OGC Nice magique s’impose à Toulouse (3-4)

Il ne fallait pas arriver en retard, hier soir au Stadium, car c’est après seulement 29 secondes de jeu que Bauthéac plante la première banderille de la rencontre laissant le public médusé (0-1). Cela ne pouvait pas plus mal démarrer pour les hommes d’Alain Casanova. Et le coach toulousain n’était pas au bout de ses peines.

Mais le plaisir sera de courte durée pour les aiglons avec Ben Yedder qui avec l’aide du poteau gauche permet aux siens de recoller à la marque (1-1). Les premiers cartons jaunes pleuvent sur la rencontre à l’encontre de M’Bengué et Rabiot. Toulouse domine et la tentative de Didot passe tout près des buts d’Ospina. Et ce qui devait arriver, arriva à la 19e minute avec Capoue qui trompe Ospina pour donner l’avantage à son équipe (2-1).

Cvitanich montre qu’il est en train de revenir à son meilleur niveau en obligeant Ahamada à détourner sa frappe en un corner qui ne donnera rien, puis ce sera au tour d’Ospina d’annihiler la tentative de dribble de Ben Yedder. Le match est enjoué et les deux équipes de montrent tour à tour dangereuses mais, après la demi-heure de jeu, ce sont les toulousains qui dominent leur sujet avec un Didot remuant. On approche de la fin de la première mi-temps et les niçois obtiennent un bon coup franc. C’est Bauthéac qui joue l’artificier et qui place une splendide frappe qui contourne le mur pour transpercer Ahamada, dans le rôle de dernier rempart (2-2). Clément Turpin pouvait renvoyer les deux formations aux vestiaires dos à dos au terme d’une première période agréable.

Pas de changement de part et d’autres et les 22 mêmes acteurs pouvaient reprendre leurs débats. A ce petit jeu, les hôtes du soir se montrent plus en jambes, toujours par le virevoltant Didot et le non moins puissant Capoue dont la tête ne trouvera pas le cadre d’Ospina. Le bloc défensif rouge et noir souffre mais résiste bien aux nombreuses sollicitations toulousaines dans le jeu comme sur coups de pied arrêtés. A l’heure de jeu, Ospina est encore au sauvetage sur Tabanou qui est tout près de redonner l’avantage à ses couleurs. Les cartons font à nouveau leur apparition côté toulousain avec Zebina et Regattin avertis. Ce sont pourtant les aiglons qui vont faire à nouveau trembler les filets du stadium avec Traoré contré près de la surface et un ballon qui arrive à Cvitanich, qui se rappelle au bon souvenir, en retrouvant la joie du buteur malgré un bon retour de Ninkov (2-3). Nouvelle fournée d’avertissements pour Tabanou à Toulouse et pour Kolodziejczak à Nice.

Claude Puel décide alors de faire ses changements avec Anin qui remplace Meriem et Cvitanich qui laisse sa place au jeune Bosetti. Les niçois jouent plus haut et sur un corner bien frappé par Abriel, Civelli est à deux doigts de tromper Ahamada qui stoppe la tête de l’argentin en deux fois. Moins de chance toute fois pour le portier toulousain, quelques secondes plus tard, avec une expulsion logique en position de dernier défenseur suite à une sortie sur Traoré. Les toulousains sont réduit à dix pour les dix dernières minutes de jeu. Derniers changements dans les deux camps avec Blondel remplaçant Didot côté Toulouse et Traoré remplacé par Bruins pour les niçois, et le jeu pouvait continuer aux abords de la surface azuréenne. Une relance hasardeuse plus tard et Ben Yedder n’en demandait pas en ajustant un frappe croisée qui fait mouche en trouvant le petit filet des buts d’un Ospina impuissant sur ce coup du sort (3-3).

L’exploit était pourtant si près et la déception est grande du côté des aiglons qui s’énervent à l’image du jeune Alexy Bosetti expulsé logiquement par M. Turpin pour un tacle appuyé et dangereux sur M’Bengue. Quelques secondes encore d’arrêts de jeu à jouer et l’OGC Nice pourra au moins ramener un petit point dans la capitale de la Côte d’Azur. Mais, il était dit que la soirée serait des plus belles et c’est finalement Kévin Anin qui signe sa rentrée en cours de jeu en fusillant Blondel et en donnant une nouvelle, et dernière fois l’avantage à ses coéquipiers (3-4). L’arbitre sifflait la fin de la rencontre et ce seront finalement trois précieux points que les hommes de Claude Puel ramènent dans leurs bagages avant de recevoir Sochaux, dimanche prochain à 14h au stade du Ray.

Quatrième à deux points du 3e, Lyon, qui jouera ce soir à Reims et avec un point d’avance sur Saint-Etienne qui reçoit Evian et deux points sur Lille qui reçoit Lorient, l’OGC Nice peut espérer, avec cette nouvelle victoire, vivre une fin de saison palpitante avec en ligne de mire une Europe qui n’aura jamais été aussi près depuis des années….

Crédit photos et plus d’informations sur : www.ogcnice.com

A Toulouse, Stadium, OGC Nice bat Toulouse FC 4 à 3 (mi-temps 2-2)

Affluence : 11.191 spectateurs

Arbitre : M. Turpin

Buts : Ben Yedder (8e), Capoue (19e), Ben Yedder (90e) pour Toulouse ; Bauthéac (1re, 40e), Cvitanich (68e), Anin (93e)

Avertissements : M’Bengue, Zebina, Rabiot, Tabanou, Regattin à Toulouse ; Kolodziejczak, Traoré à Nice

Expulsions : Ahamada (83e) à Toulouse ; Bosetti (92e) à Nice

Toulouse : Ahamada - Zébina (cap.), Abdennour, Ninkov, M’Bengué - Rabiot, Didot (Blondel, 83e), Tabanou, Capoue - Regattin (Braaten, 75e), Ben Yedder

Nice : Ospina - Genevois, Civelli, Gomis, Kolodziejczak - Digard (cap.), Traoré (Bruins, 88e), Abriel - Pied (Anin, 74e), Cvitanich (Bosetti, 79e), Bauthéac

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message