Rugby : Bel exploit du Stade Niçois , vainqueur à Beaune (21-16)

Pour le compte de la 4e journée de Fédérale 1, le Stade Niçois s’impose sur le terrain du CS Beaune 21 à 16. Une belle performance de la part du club azuréen qui remonte à la 4e place.

3 victoires sur 4 matchs. Le Stade continue son parcours presque parfait dans cette poule 4 de Fédérale 1. Après deux déplacements à Macon et Chambéry, les garçons sont allés défier Beaune dans la banlieue dijonnaise. Juste derrière eux au classement au coup d’envoi, les niçois avaient l’occasion de prendre le large sur les adversaires du jour. C’est chose faite. Très bien faite même.

La première période qui est marquée par de nombreuses fautes de part et d’autre. Le score à la mi-temps est le symbole de ces 40 premières minutes hachée : 6 – 6.

C’est en seconde période que le Stade a fait la différence. Et il n’a fallu attendre seulement 2 minutes pour que l’ailier niçois Matthieu Bonnet-Gonnet n’hérite du ballon et transperce la défense en longeant la ligne de touche. Il élimine son dernier vis-à-vis et aplatit entre les perches. Essai transformé, 6-13 pour Nice. Cet essai a le mérite de réveiller les deux équipes et on assiste à un bien meilleur match. Et 7 minutes après le premier essai niçois, c’est le centre Julien Fritz qui imite son compère et qui inscrit le deuxième essai pour les visiteurs. On joue la 49e minute et Nice mène de 12 points, 18 à 6 et rêve même du point de bonus offensif.

Le second essai niçois réveille totalement les locaux qui prennent la possession du ballon et multiplient les phases de jeu. Le pack beaunois prend le dessus sur son adversaire et récolte une pénalité qui leur permet de revenir à 9-18. Deux minutes plus tard c’est au tour de la défense azuréenne de craquer. Le demi de mêlée beaunois joue vite une pénalité et s’en va inscrire le premier essai de son équipe. Plus que 2 points d’avance pour les visiteurs, 16 à 18.

On aurait pu penser que cet essai plombe le moral des hommes de David Bolgashvili. Et bien non. Au contraire. Les niçois n’encaisseront plus aucun point et mieux. Ils rajoutent 3 points grâce à une pénalité et s’assurent la victoire.

Après trois déplacements consécutifs, les joueurs du Stade ramènent un bilan favorable. Deux victoires, Macon et Beaune et une défaite sur la sirène la semaine dernière à Chambéry. Ils pourront se reposer avant un gros bloc de 3 matchs en octobre. Place à 15 jours de repos avant de recevoir au Stade des Arboras, Villeurbanne.

Pierre Ferrand

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message