Conseil Général, Ville de Nice et Diocèse : ensemble pour la tutéle du patrimoine réligieux.

Le Conseil Général des Alpes-Maritimes, la Ville de Nice et le Diocèse de Nice s'engagent dans la protection, la sauvegarde et la restauration et l'étude des édifices religieux.

Rappelons que les Alpes-Maritimes comptent plus de 430 monuments classés ou inscrits auxquels s’ajoutent les nombreux édifices qui ne bénéficient pas de protection mais présentent un intérêt architectural ou artistique. Parmi ces monuments remarquables, les édifices religieux tiennent une place prépondérante.

Pour un département touristique que sont les Alpes-Maritimes cela n’est pas sans signification...

En signant la "Charte relative à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine religieux", Eric Ciotti a déclaré : " La préservation de ce patrimoine est une mission essentielle. Cette charte que nous signons traduit la volonté d’établir un partenariat fructueux et durable afin de favoriser les projets et démarches susceptibles d’en accroître la connaissance, la mise en valeur et la sécurité".

Pour conclure : " Depuis 2008, le Conseil Général, en regroupant patrimoine public et privé, a investi près de 7 millions° pour le patrimoine religieux".

A Christian Estrosi, Maire de Nice est revenue la tâche d’exprimer une réflexion encore plus profonde : " Cette charte sera un formidable coup d’accélérateur, un nouveau souffle qui va contribuer à forger la grande politique patrimoniale que nous appelons de tous nos voeux". Et encore : " Dans cette période de remise en question de nos modèles et de nos choix, où on sent une vraie quête de sens, la culture, le patrimoine peuvent apporter des réponses".

Pour en terminer : " La Ville est propriétaire de 34 bâtiments religieux et y a engagé depuis 2008 la somme de 4,6 millions d’euros ; Tous ces investissements reflètent bien la volonté d’investir pour l’avenir de notre ville, pour son dynamisme économique, pour son rayonnement , son attractivité".

Le dernier mot esr de Monseigneur Sankalé , Évêque de Nice : " L’importance de cet événement se tient en trois mots : texte, esprit et chemin.

Le texte sanctionne, précise et donne visibilité à ce qu’on faisait déjà mais qu’on affirme vouloir faire encore plus et encore mieux. L’esprit indique que notre action n’est pas seulement de préserver mais aussi de mettre en valeur cet héritage patrimonial qui n’est pas seulement confessionnel. Enfin, le chemin est celui de vouloir aller ensemble dans la même direction".

"Ce qui fait sens est rendre service à notre société, poursuivre l’intérêt général et non celui personnel. J’ai deux images de monuments qui me tiennent à cœur. L’une à saint Martin du Var représente un veilleur qui regarde devant soi, indique la nécessité de garder les pieds sur terre durant la traversée. L’autre à Roure est celle du scrutateur qui regarde devant soi et voit ... l’avenir. Les deux se complètent et représentent le simplicité de la vie"

° Patrimoine des communes : 3,4 millions d’€, patrimoine de l’association diocésaine 0,9 million d’€, patrimoine hors association diocésaine (État, confréries, associations) 1,5

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message