Coronavirus : 22 858 nouveaux cas et 356 morts en 24h

Alors que le Gouvernement vient d'annoncer la mise en place d'un couvre-feu plus strict, à la place d'un nouveau confinement, la France s'attend à une troisième vague épidémique pourrait bien frapper dans les prochains jours. Voici le point Covid...

Ce vendredi 29 janvier, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé de nouvelles mesures afin de lutter contre la propagation du Coronavirus après un nouveau conseil de défense sanitaire à l’Elysée. L’idée d’un nouveau confinement reste pour le moment écarté.

Parmi ces nouvelles mesures, il y a :

- Toute entrée en France en provenance d’un pays de l’UE et tout déplacement de la France en dehors de l’UE sera interdit, "sauf pour motif impérieux".

- Certains centres commerciaux non-alimentaires ayant une surface supérieure à 20 000 m2 seront fermés.

- Le recours au télétravail en entreprise (y compris les administrations publiques) sera renforcé.

- Les contrôles seront également renforcés en cas de non-respect du couvre-feu

Les autorités sanitaires ont comptabilisé 22 858 nouveaux cas de contaminations, portant le bilan total à 3 153 487 cas confirmés depuis le début de l’épidémie. Le taux de positivité reste à 7%.

Décès liés au Covid-19

356 personnes sont mortes du Covid-19 dans les hôpitaux ces dernières 24 heures, portant le total à 75 620 décès depuis le début de la pandémie, dont 52 917 à l’hôpital.

Dans les hôpitaux

Sur les sept derniers jours, 11 165 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées dont 1 797 en réanimation.

Du côté de la vaccination, les chiffres au quotidien n’ont pas encore été publiés à cette heure. On le rappelle, 1 349 517 injections de dose ont été réalisées jeudi dernier.

En région PACA

Les indicateurs sanitaires montrent une accélération de la circulation du SARS-CoV-2 à un niveau élevé dans l’ensemble de la région. Le taux d’incidence est en augmentation cette semaine et s’élève ce vendredi 29 janvier à 377 nouveaux cas pour 100 000 habitants. Le taux de positivité est lui de 7,6 %.

Aujourd’hui, 1 565 personnes sont hospitalisées dans la région PACA dans un établissement de court séjour pour Covid-19 et 402 dans un service de réanimation ou de soins intensifs. Ce vendredi, 704 lits de réanimation sont ouverts dans la région contre 480 habituellement.

Un plan d’action gradué, adapté à l’évolution de l’épidémie

L’ARS Paca travaille depuis maintenant plusieurs mois sur la base d’un plan d’action gradué, composé de paliers à « activer » en fonction de l’évolution de l’épidémie et des prospectives de l’Institut Pasteur.

Chaque palier implique un niveau croissant d’ouvertures supplémentaires de lits pour prendre en charge les patients les plus gravement atteints.

L’objectif de ce plan gradué : anticiper les mesures organisationnelles à déployer dans les établissements pour faire face à l’évolution du volume de patients tout en maintenant le plus longtemps possible l’activité courante des établissements. L’accès aux plateaux techniques de recours doit pouvoir se poursuivre pour les patients atteints de pathologies lourdes à prendre en charge sans attendre.

Le palier 4 de ce plan, qui correspond à un taux d’occupation des lits de réanimation excédant 50 %, était activé depuis le 28 octobre dernier.

En raison de l’évolution de la situation sanitaire, l’Agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d’Azur a déclenché mercredi le palier 4 renforcé qui prévoit une déprogrammation de 40 % de l’activité en médecine et en chirurgie, en évitant les pertes de chance des patients et en permettant des augmentations capacitaires par redéploiement des effectifs blocs, des unités chirurgicales et de médecine.

Des évacuations sanitaires pour soulager les services de réanimations

Afin de continuer à soulager les services de réanimation, des évacuations sanitaires ont été organisées :

- Vendredi 29 janvier : deux patients hospitalisés à l’AP-HM transférés vers le Centre hospitalier de St Brieuc en région Bretagne.

- Jeudi 28 janvier : deux patients du CHU de Nice transférés vers le Centre Hospitalier de Vannes en région Bretagne.

- Mercredi 27 janvier : un patient du CH Avignon transféré vers le CHU de Montpellier en région Occitanie.

- Mardi 26 janvier : un patient du CH Avignon transféré vers la Clinique St Jean à Montpellier en région Occitanie.

Ces opérations résultent d’une étroite collaboration entre le centre national de crise sanitaire, les ARS Bretagne, Occitanie, Paca, les SAMU, les équipes médicales des établissements de santé de départ et de destination et les services de la Préfecture de département.

Des transferts inter-départements ont également eu lieu la semaine dernière. Trois patients hospitalisés dans les établissements des Alpes-Maritimes avaient été transférés vers le département des Bouches-du-Rhône.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Rédacteur

Laisser un commentaire