Amazonas Florestal à la recherche d’un CBD de meilleure qualité

Le cannabidiol ou CBD est actuellement au centre de tous les regards en France.

Fin 2020, le débat sur sa légalisation a été mouvementé et s’est soldé par une décision du tribunal correctionnel l’interdisant en France.

Mais le 23 juin dernier, la Cour de cassation est revenue sur cette décision, mettant fin aux controverses en reconnaissant la légalité de la commercialisation des produits à base de CBD.

Au-delà de nos frontières, cela fait bien longtemps que le CBD n’est plus un sujet. En effet en Suisse, en Italie, au Royaume Uni, en Finlande, en Allemagne ou dans d’autres pays de par le monde, le CBD, aussi connu sous le nom de cannabis thérapeutique, est légal autant pour sa consommation que sa commercialisation.
C’est d’ailleurs en considérant la législation européenne que la France a finalement décidé de revoir son jugement.

Le CBD correspond à la molécule active et non hallucinogène contenue dans le cannabis ; le tétrahydrocannabinol (THC), composant psychoactif, étant retiré lors de la production du CBD.
Il est produit à partir du chanvre, de ses feuilles ou de ses graines.
C’est sur ce point que la législation française se démarque : pour que la commercialisation en France soit légale, il faut que le CBD vendu ne provienne que des graines de chanvre et non de ses feuilles. En effet le taux de THC présent dans les graines est beaucoup plus faible que dans les feuilles. Bien que le THC soit retiré par la suite, lors du processus de production du CBD, seul le CBD issu de graines est actuellement reconnu en France comme suffisamment pauvre en THC.

Les bienfaits du CBD sont pourtant nombreux et ne sont plus à démontrer.
De nombreuses sociétés l’ont bien compris et ont centré leur activité autour de ce produit plein d’avenir convaincues que le CBD peut aider des gens atteints de diverses maladies et pathologies. C’est le cas par exemple , une entreprise forestière diversifiée axée sur les pratiques forestières durables.
Jose Giron, COO d’Amazonas Florestal, nous l’explique très bien « de nombreuses études ont montré que le CBD a des effets anti-inflammatoires et est souvent considéré comme une solution naturelle pour soulager la douleur, réduire l’anxiété/la dépression, combattre les niveaux de stress et améliorer le sommeil.”

La France est très réticente à une légalisation plus large du CDB car le pays est culturellement très attaché à la politique « tolérance zéro » vis-à-vis des drogues et substances hallucinogènes. Mais c’est bien mal appréhender les enjeux du CBD que de persister à le lier à son cousin le cannabis.

« Des centaines des composés connus sous le nom de « cannabinoïdes » sont présents dans le cannabis, parmi eux le CBD ou le THC. Ces cannabinoïdes interagissent avec le système endocannabinoïde de notre corps, une série de neurotransmetteurs qui se lient aux récepteurs cannabinoïdes. Notre corps est naturellement programmé dès la naissance pour interagir avec ces composées. Le CBD est le composé associé à des avantages tels que la réduction de l’anxiété, le soulagement de la douleur et le traitement de l’épilepsie, tandis que le THC produit la sensation de high »
Il est néanmoins essentiel que le travail d’extraction soit réalisé dans des conditions idéales, par des sociétés qui ont à cœur le bien-être de leurs usagers.

C’est le cas d’Amazonas Florestal qui a développé une relation commerciale solide avec Precision Extraction Solutions, largement reconnu comme le meilleur fabricant d’équipements d’extraction de cannabis aux États-Unis.
Amazonas utilise un T-SEP, une machine remarquable conçue pour séparer le THC du CBD au niveau moléculaire, ce qui donne un distillat de CBD à « large spectre ».

Comme nous l’a expliqué Jose Giron, de nombreuses molécules sont présentes dans le cannabis et ce type d’huile de CBD offre tous les effets avantageux des cannabinoïdes présents dans la fleur de chanvre tout en prenant bien soin d’éliminer les effets psychoactifs du THC, totalement éliminés lors du processus de remédiation.

Beaucoup d’opposants au CBD redoutent aussi une concurrence trop importante au cannabis thérapeutique dans sa forme plus traditionnelle. Pour José Giron la question ne se pose pas « Je ne pense pas que la consommation accrue de CBD ait eu un impact sur la demande de THC. Ce composant psychoactif est toujours très demandé là où il est légal de le consommer »
De plus, le domaine de la science médicale est en constante expérimentation et en peu de temps, les scientifiques ont découvert que le THC avait des avantages dans le traitement de maladies telles que la maladie d’Alzheimer, maladie de Crohn, maladie de Parkinson …). Giron est convaincu qu’au rythme actuel, le tabou entourant la plante de cannabis dans certaines régions du monde ne durera plus très longtemps et que les bienfaits de la plante seront acceptés par un plus grand nombre de public.

« Chez Amazonas Florestal, nous croyons fermement à l’impact positif que le CBD peut avoir sur la vie des gens et nous sommes déterminés à produire une huile sans THC qui offre les bienfaits du cannabis à tous nos clients »

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire