Au premier trimestre 2020, la dette publique s’établit à 2 438,5 Md

Avec la précision d'un horloge suisse , l'INSEE a certifié lors de son rapport publié hier qu'après la crise sanitaire , la France a basculé dans le crise économique et financière qui auront comme conséquence , une crise sociale , par ailleurs, déjà amorcée. Les chiffres publiées ne sont que l'avant-goût de celles de fin d'année qui prévoient une dette de 120% du PIB. Attention à l'atterrissage , attachez les ceintures.

À la fin du premier trimestre 2020, la dette publique de Maastricht s’établit à 2 438,5 Md€, en hausse de 58,4 Md€ par rapport au trimestre précédent. Exprimée en pourcentage du produit intérieur brut (PIB), elle augmente de 3,1 points, soit la plus forte hausse depuis le deuxième trimestre 2009. Elle s’établit à 101,2 %.

La dette publique nette augmente plus modérément (+45,7 Md€) en raison de la progression de la trésorerie des administrations publiques, elle s’établit à 91,9 % du PIB.

Partager

Laisser un commentaire