Chômage : ça va un peu mieux mais on est encore loin du compte

La lecture des chiffres demande une habilité hors-commun. Voire le verre rempli à moitié et décider s'il est à moitié plein ou vide, demande une capacité d'analyse, de comparaison et de perspective. C'est pour cela qu'o lit ou écoute tant d'âneries de la part des soi-disant experts ou autoproclamés tels .

En fait les chiffres de Pôle Emploi publiés hier se prêtent à une double lecture.

Au deuxième trimestre en France : 4 407 300 personnes sont inscrites en catégorie A avec une hausse de 23,2% Pour les catégories A, B, C ce nombre s’établit à 6 115 600.

En juin , il a baissé de nouveau fortement sur le mois (-204 700) mais demeure à un niveau élevé (4 220 900) . Par contre , le nombre de demandeurs d’emploi ayant exercé une activité réduite au cours du mois (catégories B et C) continue d’augmenter (+236 200).

Comme en mai, où elle avait diminué de 3,3%, l’évolution du nombre de chômeurs s’explique principalement par la reprise d’activité réduite de demandeurs d’emplois qui n’avaient pas travaillé du tout en mai- comme souligne la Dares.

En conclusion, la relance économique commence a porter ses fruits après le déconfinement mais pas encore assez pour absorber le stock de chômeurs qui s’est accumulé pendant le confinement.

source : Dares - Ministère du Travail

Partager

Laisser un commentaire