Comment lutter contre le moustique tigre ? Quelques conseils pratiques

Avec l’arrivée du printemps, aussi ponctuels que les taxes, les moustiques tigres apparaissent en force avec ce bourdonnement agaçant d’ailes battantes 600 fois par seconde qui ne vous fait pas dormir la nuit. Pour réduire la présence de cet insecte nuisible sur le territoire, la simple désinfection des espaces publics par les administrations municipales ne suffit pas. En effet, même les citoyens doivent adopter systématiquement des règles simples. Voici quelques conseils pratiques pour lutter contre le moustique tigre. Ce sont des règles élémentaires de bon sens qui prévoient l’élimination des récipients d’eau inutiles, en évitant l’abandon des matériaux extérieurs qui peuvent collecter l’eau de pluie, en couvrant les bacs et réservoirs utilisés pour l’irrigation des jardins, potagers ou jardins, en vidant les soucoupes, les seaux et les bols pour l’eau des animaux. En bref, des interventions indispensables pour éviter la formation d’eau stagnante où les larves de moustiques peuvent se développer. Cela se produit car pendant les mois les plus chauds, lorsque les températures moyennes sont d’environ 25 ° C, le moustique tigre peut terminer un cycle de développement en moins de 10 jours. Il vaut donc mieux prévenir que soigner, en limitant toutes les situations et tous les comportements qui facilitent leur reproduction et leur diffusion. Précisément parce que la propension de cet insecte est de pondre des œufs dans des petites collectes d’eau, il est nécessaire de surveiller et d’éviter toutes les zones où l’eau stagne. Voici donc quelques conseils pratiques pour éviter les rencontres rapprochées avec cet insecte dont le seul bourdonnement est effrayant : traitez toutes les eaux stagnantes que vous ne pouvez pas éliminer avec des produits larvicides d’avril à octobre et portez une attention particulière aux regards, gouttières, descentes pluviales, drains, soucoupes vides, seaux, bols pour l’eau des animaux, arrosoirs et bocaux ; éliminer les conteneurs inutiles tels que les canettes, n’importe quel pot, pneus usagés, etc.. Ceci et bien plus encore pour éradiquer un insecte devenu un véritable fléau pour toute la nation et pas seulement.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire