Coronavirus : ça circule encore trop

Olivier Véran (Ministre de la Santé) donne son objectif : en temps normal, un Français rencontre "50 personnes par jour, il faudrait qu’il rencontre 5 personnes par jour".

A parti d’aujourd’hui on devra commencer à compter... 1, 2, 3 , 4 , 5, stop ! A demain. Ça n’est pas gagné !

Dans les Alpes-Maritimes, le Préfet Bernard Gonzalez ne cache pas son irritation :
"Les règles ne sont pas respectées. Les gens vont à la plage, sur la Promenade des Anglais, sur la Croisette ou dans les massifs forestiers. Manifestement, certains considèrent encore que les loisirs peuvent être pratiqués. Nous devons être fermes et empêcher à tout prix la propagation ce ce virus."

Un message pour annoncer qu’on va passer à la pédagogie "musclée" ?

Par ailleurs, plusieurs voix scientifiques commencent à parler de la nécessité de maintenir les dispositions de "distanciation sociale" pendant un an ou plus (leur raisonnement : dès qu’on les abandonnent l’épidémie repart).

Comme pour toutes les épidémies , il faut donc attendre le vaccin.
Le "no-wax" sont toujours là ?

Partager

Laisser un commentaire