Crise sanitaire : le cumul de l’épargne bancaire des ménages atteint 83,3 milliards d’euros

La crise sanitaire qui a engendré le bloc de l'activité productive et le confinement qui a réduit les dépenses des ménages ont eu comme conséquence d'augmenter sensiblement l'épargne et par conséquence la liquidité des familles.

Le but du Ministère de l’Economie est de remettre en circulation cet excédent dès que la situation sanitaire se sera normalisée soit dans l’investissement que dans la consommation. Elément de base pour que cela se produit est que les citoyens retrouvent la confiance dans le proche futur.

La Banque de France fait état d’un cumul de la liquidité des ménages atteint 116,8 milliards d’euros depuis mars, en hausse continue

Ainsi, en septembre 2020, le cumul de liquidité des ménages, c’est-à-dire leur épargne mobilisable sans compter les crédits bancaires, augmente de 5,4 milliards d’euros, soit une hausse qui se rapproche de la moyenne pré-Covid. Entre janvier 2017 et février 2020, la moyenne du cumul de liquidité des ménages était de 5,9 milliards d’euros.

Si la tendance est à la hausse, cette dernière est moins forte que celle enregistrée entre le mois de mars et le mois de juillet 2020, durant lesquelles le cumul oscillait entre 22,2 milliards d’euros en mars et 17,9 milliards d’euros en juillet, avec un pique de 26,6 milliards d’euros de liquidité supplémentaire en avril 2020. Le mois d’août 2020 marque une forte chute de la volonté épargnante des ménages puisqu’il marque le mois de la trêve estivale durant laquelle les ménages ont tendance à plus dépenser (+3,6 milliards d’euros d’épargne en août). Ainsi, en sept mois (mars-septembre 2020), le cumul de liquidité des ménages a atteint 116,8 milliards d’euros.

Le cumul de crédit bancaire des ménages atteint 33,5 milliards d’euros depuis mars

Le crédit bancaire a également connu une fluctuation particulière due à la pandémie mondiale. Ainsi, la Banque de France met en avant la forte chute des crédits bancaires durant les deux premiers mois du confinement en mars et avril, le cumul des deux mois atteignant une baisse de 4,5 milliards d’euros du crédit bancaire. Le déconfinement marque un retour de l’endettement des ménages. Au mois de juin 2020, le crédit bancaire augmente de 10,1 milliards d’euros.

Au mois de septembre 2020, le crédit bancaire augmente de 8,9 milliards d’euros

Une augmentation qui dépasse le rythme moyen du crédit bancaire durant la période pré-Covid de janvier 2017 à février 2020. Sur la période des sept mois étudiée par la Banque de France entre mars et septembre 2020, le cumul de crédit bancaire des ménages atteint 33,5 milliards d’euros.

Ainsi, le cumul de l’épargne bancaire des ménages qui correspond au cumul des liquidités moins celui des crédits bancaires atteint 83,3 milliards d’euros.

source : Banque de France - bulletin du mois d’octobre

Partager

Laisser un commentaire