Economie : la crypto-monnaie est le futur ?

La crypto-monnaie du réseau Ethereum, est sans doute le deuxième token numérique le plus populaire après le bitcoin (BTC). En effet, comme il s’agit de la deuxième plus grande crypto-monnaie par capitalisation boursière, les comparaisons entre Ethereum et Bitcoin sont tout à fait naturelles. Faisons un point pour connaître leurs différences.

Ethereum en quelques mots
La technologie du blockchain est utilisée pour créer des applications qui vont au-delà de la simple mise en place d’une monnaie numérique. Lancée en juillet 2015, Ethereum est la plateforme logicielle décentralisée ouverte la plus importante et la mieux établie dans le monde à l’heure actuelle. Ethereum permet le déploiement de contrats intelligents et d’applications décentralisées, aussi appelées "dapps". Ces derniers peuvent être construits et exécutés sans aucun temps d’arrêt, fraude, contrôle ou interférence de la part d’une tierce partie. Ethereum est livré avec son propre langage de programmation qui s’exécute sur une chaîne de blocs, permettant aux développeurs de construire et d’exécuter des applications distribuées.

Les différences majeures

Bien que Bitcoin et Ethereum soient tous deux alimentés par le principe des registres et de la cryptographie distribués, ils diffèrent techniquement à bien des égards. Par exemple, les transactions sur le réseau Ethereum peuvent contenir un code exécutable, tandis que les données apposées sur les transactions du réseau Bitcoin ne servent généralement qu’à la prise de notes. Les autres différences concernent le temps de blocage. Il faut savoir qu’une transaction sur le réseau Ethereum est confirmée en quelques secondes contre quelques minutes pour les bitcoins. Une différence non négligeable.

Ensuite, les algorithmes sur lesquels elles s’exécutent sont différents : Ethereum utilise ethash alors que Bitcoin utilise SHA-256.

Ethereum : un concurrent de Bitcoin ?

La différence majeure entre Bitcoin et Ethereum concerne leurs objectifs généraux. Alors que Bitcoin a été créé comme une alternative aux monnaies nationales et aspire donc à être un moyen d’échange et une réserve de valeur, Ethereum a été conçu comme une plateforme pour faciliter les contrats et les applications programmatiques immuables via sa propre monnaie. CTB et l’ETH sont toutes deux des monnaies numériques.

Cependant le but premier d’Ethereum n’est pas de s’établir comme un système monétaire alternatif. Son objectif est plutôt de faciliter et de monétiser le fonctionnement de la plateforme de contrats intelligents et d’applications décentralisées. Ethereum est un autre cas d’utilisation d’une blockchain qui supporte le réseau Bitcoin, et ne devrait théoriquement pas vraiment concurrencer Bitcoin.

Cependant, la popularité de l’éther l’a poussé à entrer en concurrence avec toutes les cryptocurrences, en particulier du point de vue des commerçants. Pendant la majeure partie de son histoire, depuis le lancement à la mi-2015, l’éther a été proche du bitcoin dans le classement des principales cryptocurrences par capitalisation boursière.

Cela étant dit, il est important de garder à l’esprit que l’écosystème de l’éther est beaucoup plus petit que celui du bitcoin : en janvier 2020, la capitalisation boursière de l’éther était légèrement inférieure à 16 milliards de dollars, alors que celle du bitcoin est près de 10 fois supérieure, à plus de 147 milliards de dollars.

Affaire à suivre donc !

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire