Economie : vers une récession de plus de 8% en 2020 ?

La nouvelle estimation de la Banque de France sur l’impact de la crise du Covid-19, dévoilée mardi 12 mai 2020, porte sur le mois d’avril 2020, le premier et seul mois de confinement pour l’ensemble de la population française. Sans surprise, l’activité du pays a été annihilée.

Selon cette première estimation de la Banque de France sur l’activité du pays en avril 2020, cette dernière a été inférieure de plus d’un quart à ce qu’elle aurait dû être s’il n’y avait pas eu de pandémie mondiale et de confinement généralisé.

Ainsi, selon les données publiées par la BdF qui devront être révisées, l’activité française a chuté de 27% en avril 2020 par rapport à l’activité attendue en avril 2020 en temps normal. Une chute qui confirme les craintes pour l’économie française, déjà en récession à la fin du premier trimestre 2020.

La baisse de 27% d’avril 2020 vient se cumuler avec la baisse de 32% de mars 2020 (toujours par rapport aux prévisions pour mars 2020 hors pandémie). Une baisse historique, la plus importante de l’histoire de France depuis la Seconde Guerre mondiale.

Malheureusement, cela devrait confirmer un des pires scénarios pour l’économie du pays qui est attendue en forte récession : le gouvernement table sur une baisse de la croissance de près de 8% sur un an, une prévision conforme à celle de la Commission européenne qui estime la baisse du PIB français à 8,2%.

Partager

Laisser un commentaire